Belgique : HolyWins2017 avec saint Jean Berchmans

HolyWins2017 bandeau2

Fêter la Toussaint plutôt qu’Halloween ? C’est ce qu’ont fait les belges à Banneux le 5 novembre 2017 avec l’initiative HolyWins. Au programme, jeux et animations pour faire découvrir le mystérieux saint Jean Berchmans.

 

Plus de 35 enfants et adultes ont célébré la 8ème édition de HolyWins, la fête de tous les saints à Banneux ce dimanche 5 novembre 2017, dans la foulée de la fête de la Toussaint. Un grand jeu par équipe a permis d’obtenir des indices pour découvrir le mystérieux saint. Des rébus, des jeux d’adresse, des épreuves d’équilibre, des messages codés entre autres permettaient de savoir que le mystérieux saint était flamand, avait connu une grande étape à l’âge de 16 ans, avait marché jusque Rome à pied. C’est ainsi qu’ils ont fait la connaissance de saint Jean Berchmans. Né le 13 mars 1599 à Diest en Belgique, de nature joyeuse, il aspire dès son adolescence à devenir prêtre et étudie au collège jésuite de Malines. Lors de la poursuite de ses brillantes études à Rome, il meurt subitement à l’âge de 22 ans. Il a été canonisé par le Pape Léon XIII en 1888. L’après-midi s’est conclue par un goûter partagé, dans une bonne ambiance familiale. De plus en plus de telles fêtes « Holywins » se développent en Belgique, en France, en Espagne, même au Pérou. La lumière y est privilégiée aux ténèbres et l’espérance prime sur l’angoisse de la mort. C’était une initiative de familles et d’amis de la Communauté de l’Emmanuel en collaboration avec des frères de saint-Jean.

Holywins2017 logo


HolyWins2017 invitation 20x10

Rendez-vous pour le prochain Holywins lors des vacances de Toussaint 2018 !

Suivre la page Facebook de HolyWins

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Je partage
sur Facebook
Partager sur whatsapp
J'envoie
via Whatsapp
Partager sur email
Je transmets
par mail

Derniers articles d'actualité

« Rencontrer, écouter, discerner » au programme du synode

Samedi 9 octobre, 300 participants du monde entier se sont réunis salle du Synode autour du pape François. Le lendemain, le Pape a présidé la messe d’ouverture du parcours synodal sur la synodalité. Voici son homélie en forme de “programme”.

« Église et synode sont synonymes »

Dès 2015, dans son discours pour les 50 ans du Synode des évêques, le pape François indiquait clairement, dans la continuité de ses prédécesseurs, sur quel chemin devait s’engager l’Église pour devenir plus “synodale”. Un discours marquant. Extraits. Par le

Autres articles

Synodalité : éviter les pièges

Comme dans tout voyage, nous devons être conscients des pièges qui pourraient entraver notre progression pendant cette période de synodalité.