Dignitas infinita : un texte prophétique pour nourrir notre espérance

Et goûter à la joie de l’Evangile

Le 8 avril, le dicastère pour la doctrine de la foi publiait la déclaration Dignitas Infinita sur la dignité humaine. Signé le 2 avril, jour du 19ème anniversaire de la mort du pape Jean-Paul II, ardent défenseur de la dignité humaine, ce texte est également publié 75 ans après l’adoption de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Face aux multiples attaques que la dignité humaine subit aujourd’hui, la déclaration Dignitas Infinita affirme avec force l’infinie dignité de l’homme : une dignité inaliénable, inconditionnelle, invariable.

Pour Laurent de Cherisey, fondateur des maisons Simon de Cyrène*, il s’agit d’un texte prophétique et lumineux qui vient nourrir notre espérance chrétienne.

Une invitation à prendre le temps de lire la déclaration complète pour s’en laisser imprégner. 

« Dans un monde angoissé, qui ne sait plus qui est l’être humain, le texte sur l’infinie dignité humaine offre une réponse prophétique qui nourrit notre espérance chrétienne. Il propose une véritable boussole de la dignité avec quatre points cardinaux, qui sont des réponses lumineuses aux menaces qui pèsent sur la vie des plus fragiles. L’infinie dignité y est révélée dans ses dimensions :

– Ontologique : chaque homme est voulu de toute éternité par Dieu dans son amour infini.

– Morale : Dieu nous a créé libres.

– Sociale : Dieu nous fait confiance pour être à sa suite co-créateur et co-responsable de conditions de vie dignes pour tout être humain.

– Existentielle : quel que soit son état de vie, tout homme a sa dignité propre.

Il est bon d’expérimenter combien la doctrine de notre foi est féconde et vraie auprès des plus fragiles. C’est le sens des béatitudes !

Dans nos communautés Simon de Cyrène, ces points cardinaux de l’infinie dignité humaine nourrissent notre espérance. Nos communautés se développent à l’appel de personnes dont la vie a été brisée par de graves accidents. Aux yeux du monde on peut se demander si ces vies ont encore du sens ? Comment vivre lorsque l’on dépend de l’aide d’autrui 24h sur 24 ? L’affirmation de l’infinie dignité est-elle une vue de l’esprit ?

Les visiteurs qui s’invitent dans nos maisons partagées où vivent personnes valides et handicapées sont frappés par la force de vie et la joie qui y règnent. Une joie qui jaillit à l’épicentre de ces 4 points cardinaux : l’infinie dignité humaine se vérifie lorsque les plus fragiles nous témoignent que leur plus grande souffrance n’est pas le handicap mais la solitude… Affirmation douloureuse qui révèle que l’être humain se construit dans la relation. La personne fragile m’invite à une relation vraie et confiante qui me donne une joie profonde : la joie que nous promet l’évangile, la joie de l’infinie dignité de tout être humain. »

Laurent de Cherisey

* Les Maisons Simon de Cyrène sont des maisons partagées entre personnes handicapées et personnes valides. 

Recommandez cet article à un ami

sur Facebook
par Whatsapp
par mail