Cyprien et Daphrose Rugamba – Le combat de l’amour

Passés par les tempêtes les plus rudes, ce couple rwandais apparaît comme un modèle de sanctification mutuelle. Portrait par Amaury Guillem

Article initialement paru dans Il est vivant! n°333
Par Amaury Guillem

Étudiant brillant et poète : l’avenir semble sourire à Cyprien Rugamba. Mais le malheur s’abat sur lui quand sa fiancée Xavérine est assassinée dans des massacres interethniques, le 23 décembre 1963. Alors qu’il a violemment rejeté la foi quelque temps auparavant, il perd maintenant l’amour de sa vie. Les ténèbres l’envahissent. Et elles ne sont pas encore dissipées quand il épouse Daphrose Mukansanga, nièce de la fiancée disparue. Le mariage commence mal : Cyprien délaisse complètement son épouse et n’a de pensées que pour Xavérine, il tente de la retrouver en multipliant les aventures extraconjugales. Daphrose, abandonnée, accouche seule de son premier garçon, Joseph, qui meurt un jour plus tard. Lorsque naît le deuxième, Olivier, Cyprien la répudie, la raccompagne chez ses parents et lui interdit de garder l’enfant. Comprenant son erreur, il va la rechercher huit mois plus tard. Mais les relations dans le couple n’iront pas mieux pour autant.

Le fruit du sacrifice

Daphrose, au comble du malheur, se réfugie dans la prière. Mariée avec Cyprien, elle veut rester fidèle à ce sacrement quoi qu’il arrive. Elle supplie le Ciel. « Elle ne critiquait jamais Cyprien, raconte une de ses amies, Thérèse, elle nous demandait simplement de prier pour sa conversion ! » Quand on lui dit qu’elle a un mauvais mari, Daphrose répond : « Tu ne peux pas dire que j’ai un mauvais mari. Dis seulement que je n’ai pas assez prié pour lui. » Alors que lui passe ses nuits enfermées dans son pavillon en bonne compagnie féminine, Daphrose, seule, offre les siennes, à genoux, en prière, pour Cyprien. Stabat Mater Dolorosa, elle est comme Marie, aux pieds de cette croix que Cyprien ne supporte pas. Plusieurs fois, il brise des crucifix. Daphrose veut prier davantage, y arrive parfois, mais ressent de plus en plus une forme de tiédeur, comme si elle s’épuisait dans une prière dont elle ne voit pas les fruits. Mais elle espère toujours. Jusqu’à ce jour de 1982, où après une longue période de maladie, c’est le coup de grâce : « J’ai été renversé de mon piédestal comme saint Paul sur le chemin de Damas », confiera Cyprien. Touché en plein cœur et guéri de tous ses maux, il est visité par Dieu. Après 17 ans, Daphrose est exaucée : Cyprien brûle désormais de l’amour de Dieu.

Une vie nouvelle

Bouleversement radical, c’est en même temps le début d’un cheminement, dans leur couple d’abord. Cyprien sait qu’il doit sa conversion à la prière fidèle et aux sacrifices de Daphrose. « Je te demande pardon, je change de vie, je deviens ton mari et tu deviens ma femme. » Cyprien ne voit plus en elle le substitut de Xavérine ou la boniche de service : il découvre et aime sa femme. Elle pardonne et accueille cet amour qui la brûle aussi. Ils deviennent inséparables, se consultent pour le moindre sujet, se donnent tout le temps la main, même en public, ce qui n’est pas courant dans la culture rwandaise. Tout comme il n’est pas habituel qu’un mari aide sa femme pour la vaisselle, ce que pourtant Cyprien se met à faire ! À un ami qui s’étonne de cette tendresse intense qui s’exprime au-delà des habitudes, ils répondent : « On a perdu trop de temps ! » Dans leur couple comme dans tous les autres domaines, ils s’imposent cette règle : ne jamais critiquer. « Il faut baptiser notre langue ! » L’autre changement capital, c’est la prière. Les époux se reconstruisent sous le regard de Dieu, vont à la messe ensemble, louent, adorent et se confessent chaque semaine. Entre eux aussi, ils se demandent pardon, pour les petites choses comme pour les plus grandes. Quand Cyprien apprend à sa femme l’existence d’une petite Emérita née d’une de ses anciennes unions extraconjugales, Daphrose, dont le cœur est à nouveau transpercé, pardonne encore et accueille la fillette dans la famille, comme sa propre enfant.

Un couple au service des couples

Désormais, Cyprien et Daphrose ont une confiance indéfectible l’un en l’autre. Un jour où un ami s’impatiente à cause du retard de Daphrose, Cyprien, qui s’emportait si vite autrefois, répond : « Tu sais, je lui fais confiance. Si elle ne vient pas, c’est qu’elle a quelque chose de plus important à faire ! » Quant à Daphrose, elle sait désormais que Cyprien ne veut que son bien : « De savoir cela, même si je pense le contraire de ce qu’il demande parfois, ça m’aide à lui obéir ! » Ensemble, les époux abandonnent dans les mains de Dieu tous leurs soucis. Leur santé à tous deux est fragile : ils en font une occasion de louange. À cause de ses appels à la paix dans un contexte de guerre latente1, Cyprien est destitué du haut poste qu’il occupait dans l’administration rwandaise et les ressources financières de la famille diminuent. Pourtant, le couple continue de vivre une générosité sans borne, n’hésitant pas à donner l’argent qui pourtant lui est nécessaire. Un jour, une lettre leur annonce qu’en raison d’un crédit non remboursé, leur maison va être hypothéquée. Au lieu de s’inquiéter, ils partent louer le Seigneur dans leur chapelle. À la fin de la louange, le téléphone sonne : on demande à Cyprien de venir retirer une somme d’argent que quelqu’un lui doit. C’est précisément le montant du crédit qu’il doit rembourser ! Parents de 10 enfants, ils vivent ce même abandon quand ils apprennent la conversion d’un de leur fils à l’islam. Pour eux, c’est un drame et le lui disent. Mais ils continuent de lui témoigner beaucoup d’amour, prient et jeûnent pour lui. « Il faut avancer dans la confiance au Seigneur, explique souvent Cyprien. Quand on roule la nuit, on ne voit pas tout le trajet que l’on va faire, mais les phares éclairent progressivement une courte distance jusqu’au bout du voyage. Pour notre vie, c’est pareil : il faut vivre au jour le jour, sans s’inquiéter de ce qui est devant, vivant le présent avec la lumière que Dieu nous donne et avancer petit à petit. » Cette tendresse, cette confiance, cette foi en font un couple rayonnant. De plus en plus, des ménages en difficulté se confient à eux. Leur maison devient un hôpital spirituel, dont beaucoup de couples ressortent transformés. Alors que le divorce est très mal vu, ils reçoivent aussi les parents seuls et les accompagnent, avec, toujours, un souci de charité et de vérité. Les plus pauvres comme les ministres défilent chez eux et tous se retrouvent ensemble à préparer le repas et à prier.

  1. Au Rwanda, le génocide de 1994 a été précédé d’une guerre civile, commencée au nord du pays le 1er octobre 1990.

Prophètes de la paix

Alors que la guerre embrase le Rwanda, Cyprien et Daphrose apparaissent de plus en plus comme des prophètes de paix. Ils ne cessent de prier pour la conversion des cœurs et d’appeler à la réconciliation. Leur rayonnement finit par déranger ceux qui sèment la haine pour servir des ambitions politiques. Sentant qu’ils seront bientôt appelés à rejoindre le Ciel, Cyprien et Daphrose se préparent. Quand, le matin du 7 avril 1994, le génocide commence, les militaires les trouvent chez eux, en prière. Quelques minutes après, Cyprien et Daphrose sont assassinés, avec les enfants présents. Les époux Rugamba, témoins extraordinaires de la fidélité au sacrement de mariage même dans les épreuves les plus lourdes, de l’espérance en Dieu qui peut tout guérir même les blessures liées à l’adultère, de l’amour conjugal comme chemin de sanctification mutuelle, rayonnent désormais du haut du Ciel. Sûrement se tiennent ils toujours la main.

En dates :

1965 Mariage.

1982 Après une longue maladie, Cyprien guérit et se convertit.

1990 Cyprien et Daphrose fondent la Communauté de l’Emmanuel au Rwanda.

1994 Ils sont assassinés avec 7 de leurs 10 enfants.

Ils l’ont dit

L’adoration

Être sur les genoux de Jésus, ou sur sa poitrine, être avec lui simplement, même sans rien dire, même en dormant, c’est cela l’adoration ! » Daphrose

Aller nager en profondeur

« Si on ne veut pas se laisser entraîner par les vagues, il faut plonger et aller nager en profondeur. Si on ne veut pas se laisser entraîner par la haine, il faut plonger dans la prière, très profond dans le cœur de Jésus. » Cyprien

Donne-moi ta force, Seigneur !

« C’est difficile de ne pas retomber dans l’adultère ! Pour se couper du péché, il faut beaucoup de grâces et beaucoup de prières ! C’est vraiment un nouveau combat à mener. Comme le guerrier tire des flèches pour se défendre quand il est attaqué, moi aussi, désormais, je tire des flèches contre la tentation. Si j’ai une faiblesse, ce n’est pas bon ! Alors, quand la tentation m’attaque, moi aussi je l’attaque ! Parfois, je désespère. Je pense que tout ce mal est irréparable. À quoi bon essayer de changer, faire des efforts ? Je ne pourrai jamais me racheter, je ne pourrai jamais rattraper mes erreurs ! Alors je prie. Donne-moi ta force, Seigneur ! Il y a eu Pierre, qui t’a renié, tu l’as relevé et il t’a suivi jusqu’au bout. Il y a eu Paul. Il y a eu David. Seigneur, aide-moi à ne pas m’attarder sur tout ce mal que j’ai fait et donne-moi la certitude qu’avec toi, je peux avancer et rester fidèle ! » Cyprien

Prière pour la béatification des serviteurs de Dieu Cyprien et Daphrose Rugamba

Père saint,
Nous te prions pour la béatification des serviteurs de Dieu Cyprien et Daphrose.

Donne-nous d’avoir toujours, comme eux, un zèle incessant pour l’adoration, un cœur brûlant d’amour pour toi, une compassion agissante pour tous ceux qui souffrent.

Aide-nous à nous donner sans compter au service de l’évangélisation des familles et des pauvres.

En communion avec Cyprien et Daphrose, nous te confions spécialement les couples qui rencontrent des difficultés conjugales et les personnes qui peinent à pardonner à leurs ennemis et nous te demandons de faire de nous des instruments de paix.

Par l’intercession des serviteurs de Dieu, nous osons te demander, selon ta volonté, la grâce de… (on exprime une prière)

Seigneur, accorde-nous la paix et la grâce qu’avec foi nous te demandons.

Amen.

A lire aussi

« Nous avons prié Cyprien et Daphrose pour avoir un petit bébé »

Jeunes mariés, Louis et Anne éprouvent une difficulté à concevoir un enfant. Alors qu’après bien des étapes ils s’apprêtent à ...

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Je partage
sur Facebook
Partager sur whatsapp
J'envoie
via Whatsapp
Partager sur email
Je transmets
par mail

Derniers articles d'actualité

La mission Amour et Vérité en France

Laetitia et Jean-François Vié sont les responsables de la mission Amour et Vérité France depuis septembre 2020. Ils nous expliquent ici en quelques lignes la mission et ses enjeux ! Pouvez-vous nous dire ce qu’est Amour et Vérité ? Amour

Autres articles

Le Christ est ressuscité !
#Pâques2021