« Côtoyer la différence m’apprend à aimer » Soline Fidesco

Soline, 31 ans, interne en médecine, est partie avec Fidesco en 2017 au dispensaire Saint- Gabriel (Guinée-Conakry).

À la fin du témoignage qu’ils donnaient lors d’une soirée, un couple parti en mission avait dit : « Si vous ressentez le désir de partir en mission, allez-y ! Suivez le désir de votre cœur. » Je nourrissais justement depuis longtemps l’envie de partir en mission. Je me suis alors rapprochée de Fidesco, ONG qui correspondait bien à ma double aspiration : pouvoir me mettre au service de personnes défavorisées et enrichir ma foi.

J’ai beaucoup aimé vivre pendant un an en Guinée Conakry. Avant mon départ, j’étais en contact avec des patients d’origine africaine et j’avais envie de connaître ce continent afin de mieux les soigner. À mon arrivée, j’avais malgré moi tendance à être dans le jugement, à comparer leur approche avec la médecine française, et je ne comprenais pas. J’ai passé un an à me poser de nombreuses questions. Cette expérience m’a énormément enrichie. Elle a mis aussi à l’épreuve ma faculté d’adaptation et ma capacité à accueillir une culture très différente, à en voir les beautés et les richesses.

Quand je suis rentrée en France, j’avais le désir de reprendre mon internat de médecine dans un contexte qui me permettrait d’être en contact avec le même type de population. Après m’être renseignée, j’ai choisi de faire mon stage en Seine-Saint- Denis. Cette mission d’un an en Afrique m’a également décidée à m’orienter vers une spécialisation “maladies infectieuses”, et notamment vers la médecine de précarité. Je trouve cela passionnant d’être au contact de personnes qui ont un rapport au corps, à l’argent, à la famille, complètement différent du nôtre. Plus profondément, cette expérience m’aide à mieux me comprendre moi-même et aussi à mieux aimer les gens autour de moi, tels qu’ils sont. ¨

SESSION DE L'EMMANUEL 2020