Carlo Acutis : « Mon autoroute pour le Ciel »

Cet article fait partie du dossier thématique :Jeune, le Christ te veut vivant ! →

On peut mourir jeune et avoir déjà une grande réputation de sainteté. C’est le cas de Carlo Acutis mort à 15 ans des suites d’une leucémie fulgurante.

Par JEAN-LUC MOENS, paru dans Il est vivant! n°341

Lors de la messe de funérailles de Carlo Acutis, 15 ans, l’église paroissiale est pleine à craquer. Le curé, Mgr Jean-François Poma, dit de lui: « C’était un garçon tout à fait normal, mais avec une harmonie tout à fait spéciale. » Depuis sa mort, l’engouement dont Carlo fait l’objet grandit sans cesse : plus de 2500 sites et blogs parlent de lui, un profil Facebook a été créé qui rassemble plus de 4000 amis, etc.

Enfant prodige en informatique

Photo de Carlo Acutis avec son équipe de foot.  ©http://www.carloacutis.com/
Carlo Acutis et son équipe de foot. ©http://www.carloacutis.com/

Carlo naît dans une famille aisée. C’est un jeune de son temps, il aime les Pokemon et la Playstation et il est passionné d’informatique. Il est d’ailleurs un enfant prodige dans ce domaine: il crée des sites, monte des films, programme, fait de la mise en page. Il collabore même au site vatican.va ! S’il est béatifié un jour, on pense déjà à lui comme futur saint patron des programmateurs. La devise de Steve Jobs, créateur d’Apple, inspire le jeune homme : « Être l’homme le plus riche du monde ne m’intéresse pas… Se coucher en se disant qu’on a fait quelque chose d’extraordinaire, voilà ce qui m’intéresse. »

Mais Carlo a choisi un autre modèle à la suite duquel il s’engage avec une profonde détermination : le Christ. En 2004, il devient catéchiste dans sa paroisse pour aider à la préparation de la confirmation. Il invente des méthodes nouvelles afin d’aider les autres jeunes à grandir dans la foi. Il entre par ailleurs dans le mouvement jésuite CVX. Il se distingue aussi par sa charité et son attention pour les migrants, les mendiants, les personnes âgées, les amis de son âge qui vivent des difficultés familiales… Quand il parle à ses amis d’internet, il les met en garde contre les sites pornographiques et les aide à ne pas se laisser séduire. Et au milieu des jeunes de son temps qui ont tant de peine à ne pas succomber aux modes de toutes sortes, il a cette phrase incroyable : « Tous naissent comme des originaux, beaucoup meurent comme des photocopies ! » Carlo veut être pleinement lui-même.

Au cœur de sa vie

Carlo Acutis lors de sa première communion
À partir de sa première communion, Carlo participe chaque jour à la messe et pratique l’adoration eucharistique. ©http://www.carloacutis.com/

L’eucharistie et le sacrement de la réconciliation sont au cœur de la vie de Carlo. Il fait sa première communion à 7 ans, ce qui n’est pas courant à l’époque en Italie. Dès lors, il participe chaque jour à la messe et pratique l’adoration eucharistique. « L’eucharistie est mon autoroute pour le ciel », affirme Carlo. Il s’étonne de constater que les jeunes de son âge font la file pour entrer dans des concerts de rock ou au cinéma et n’ont pas quelques secondes à donner au Seigneur devant le tabernacle. Pour lui, ils ne se rendent en fait pas compte de ce qu’ils perdent. S’ils en avaient conscience, dit-il, les églises seraient tellement pleines qu’on ne parviendrait pas à y entrer !
Carlo a également un profond amour de la Vierge Marie et prie inlassablement le rosaire.

Une exposition sur Internet !

En 2002, Carlo visite les expositions du Meeting annuel de Rimini. Il a alors l’idée de créer une exposition sur les miracles eucharistiques reconnus par l’Église. Cet adolescent construit cette exposition, qui lui demanda un investissement personnel considérable durant deux ans et demi, avec le soutien indéfectible et l’aide concrète de sa famille. À ce jour, cette exposition a été accueillie sur les cinq continents et est facilement téléchargeable sur internet. Cette œuvre est un magnifique témoignage de l’amour de Carlo pour l’eucharistie et de sa foi indéfectible dans la présence réelle.

Mort en odeur de sainteté

Lorsque Carlo, atteint de leucémie, entre à l’hôpital, il pressent qu’il n’en sortira pas vivant. Il souffre beaucoup. Il avoue à ses parents: « J’offre toutes les souffrances que j’endure pour le pape et pour l’Église, et pour ne pas aller au purgatoire mais directement au ciel. » Il meurt le 12 octobre 2006 à 6h 45 du matin. Dans sa courte vie, il a su faire des choix pour toujours donner à Jésus la première place, mettant en pratique le conseil de Steve Jobs : « C’est seulement en disant “non” que tu peux te concentrer sur les choses importantes. » Le 13 mai 2013, la cause pour la béatification et la canonisation de Carlo Acutis est introduite par l’archidiocèse de Milan. Le 24 novembre 2016, l’enquête diocésaine est transmise à Rome afin d’y être étudiée par la congrégation pour les causes des saints. Le 5 juillet 2018, au terme de l’enquête canonique, le pape François reconnaît que Carlo Acutis a vécu les vertus chrétiennes à un degré héroïque, lui décernant le titre de vénérable.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le :

Partager sur facebook
Je partage
sur Facebook
Partager sur whatsapp
J'envoie
via Whatsapp
Partager sur email
Je transmets
par mail

Cet article fait partie du dossier thématique :Jeune, le Christ te veut vivant ! →

A lire aussi

EMMANUEL PLAY

Directs, replays, parcours de formation...