« Aujourd’hui, il faut que j’aille demeurer chez toi » : l’intronisation du Sacré Cœur dans les maisons

Moins connue que la consécration au Sacré Cœur, son intronisation dans les maisons est une demande expresse de Jésus à sainte Marguerite-Marie et porte beaucoup de fruits. Explications.

Cet article est paru dans la revue Il est vivant! n°361

Par le Père Gwénaël QUEFFELEC,
chapelain des sanctuaires de Paray-le-Monial.

La dévotion au Sacré Cœur est loin d’être marginale. Elle est même « la synthèse de la religion catholique », selon le pape Pie XII (1956) ! Son but ? Toujours mieux accueillir l’amour de Jésus afin de le rayonner.

Dans cette perspective, l’idée d’introniser le Sacré Cœur dans les maisons découle d’une demande concrète de Jésus à sainte Marguerite-Marie. Il lui dit en effet que là où son image avec son Cœur serait honorée dans la maison, il bénirait la maison, la famille !

C’est le père Matéo Crawley qui, après l’accord et la demande expresse du saint pape Pie X (« je vous l’ordonne et consacrez-vous entièrement à cette mission »), a diffusé largement l’intronisation du Sacré Cœur dans les maisons.

Jésus sait que si une image de son Cœur est au centre de la maison, et qu’elle est honorée, cela entretient notre désir que son amour soit toujours source et soutien de notre vie familiale. L’objectif de l’intronisation est de mettre l’amour du Christ en premier, au centre de notre foyer.

Adorer Dieu, aimer son Cœur pour recevoir son amour et le rayonner entre nous : « Comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres » (Jean 15).

Et Jésus vient pour tous ! Chacun peut donc décider d’introniser le Sacré Cœur chez lui qu’il soit seul, en couple, ou avec des enfants.

L’intronisation est souvent l’occasion d’organiser une petite fête où l’on peut convier proches et voisins.

Il n’y a pas de liturgie précise. Les sanctuaires de Paray-le-Monial vous en proposent une, inspiré du père Matéo (voir la note). L’essentiel est d’accueillir avec joie le Cœur de Jésus et de mettre la représentation au centre de la maison. Elle doit être visible. Cela peut être dans l’entrée ou le salon par exemple.

Cette image ou statue peut être bénie par le prêtre ou le diacre à la fin d’une messe, ou le jour de l’intronisation.

Une équipe peut aussi être déléguée par la paroisse pour le faire. Le jour J, il est recommandé de choisir un texte de la Bible où Jésus entre ou s’invite dans une maison. Comme à Zachée, lorsque Jésus nous dit : « Aujourd’hui, il faut que j’aille demeurer chez toi » !

Il est par ailleurs bon de se préparer à cette intronisation : en faisant une neuvaine ; en participant à l’Eucharistie le jour même ou le lendemain ; en recevant le sacrement du pardon. Quand on accueille un invité de marque, et encore plus s’il s’agit de Jésus, notre maison et encore plus notre cœur, doivent être le plus prêts possible !

Après l’intronisation, toutefois, rien n’est acquis. Il n’y a rien de magique !

Étant faibles, nous avons besoin de choisir de nouveau chaque jour l’amour du Christ : « Donne-nous notre pain quotidien », disons-nous dans le Notre Père. Chaque jour, matin et soir, on peut prier devant le Sacré Cœur pour le louer et recevoir de cette « source inépuisable ».

Comme dit Jésus à sainte Catherine de Sienne : « Fais-toi capacité et je me ferai torrent. »

Finalement, l’intronisation est la continuation de la consécration personnelle et familiale au Sacré Cœur de Jésus. C’est un engagement à communier le plus souvent possible lors des messes de semaine ; à aller à la messe le 1er vendredi de chaque mois en réparation des offenses faites à son Cœur ; à adorer le Saint Sacrement si possible une heure dans la semaine ; à prier le jeudi soir l’heure sainte ; à s’engager à la Garde d’honneur… Et à vivre les œuvres corporelles et spirituelles de la Miséricorde (Matthieu 25, 34-40).

Le père Matéo Crawley-Boevey (1875, Pérou – 1960, Chili)

Père de la congrégation des Sacré-Cœurs de Jésus et de Marie, plus connus sous le nom de Picpussiens, il fait un premier pèlerinage à Paray-le-Monial en août 1907. Malade, au bord de l’épuisement, il prie à genoux dans la chapelle des Apparitions, et se relève miraculeusement guéri.

Il est prêt pour la grande aventure dont il a reçu l’appel : l’intronisation de l’image du Cœur de Jésus dans les maisons familiales et dans les communautés religieuses, accompagnées de la consécration au Cœur de Jésus des personnes concernées.

Avant de quitter Paray, il fait apposer une plaque commémorative au-dessus de la porte de la chapelle : « Voici le sanctuaire de l’Amour divin ; voici la source intarissable de la vie.

Puisque nous sommes allés au Cœur de Jésus, il nous est bon d’être ici. Voici la porte mystérieuse par laquelle on arrive au Paradis de votre Cœur de Roi, de Frère et d’Ami, ô très miséricordieux Jésus. Dans ce ciel, Vous avez déjà inscrit nos noms avec des caractères ineffaçables.

Faites que, cachés dans cette blessure intime, nous soyons unis à Vous éternellement en vie de sainteté, en soif de votre gloire, en amour de réparation. Vive le Cœur sacré de Jésus ! Que son règne arrive ! » (père Matéo).

 PRIÈRE POUR L’INTRONISATION 

Sacré Cœur de Jésus, viens régner dans notre maison.

Viens y demeurer comme à Nazareth, avec Marie et Joseph, que nous puissions accueillir ta parole, te voir grandir en sagesse, au milieu de nous et en nous.

Viens y demeurer comme à Bethléem, avec les bergers et nos anges, que nous puissions t’adorer et te glorifier.

Viens y demeurer comme à Capharnaüm, avec Pierre, que nous soyons disponibles à accueillir les pauvres et les malades ; avec Matthieu, que nous puissions rassembler autour de toi nos amis, publicains ou pécheurs, pour qu’ils te connaissent.

Viens y demeurer comme à Jéricho, avec Zachée, que le salut entre dans notre maison.

Viens y demeurer comme à Béthanie, avec Marthe et Marie, que nous puissions te servir et t’aimer.

Viens y demeurer comme à Jérusalem, avec les apôtres au Cénacle, que nous te reconnaissions vivant au milieu de nous. Sacré Cœur de Jésus, répands sur nous ton Esprit Saint et embrase nos cœurs. Amen !

Recommandez cet article à un ami

sur Facebook
par Whatsapp
par mail