Comment annoncer la Résurrection du Christ, cette année ?

Confinés à cause de l’épidémie, comment pouvons-nous transmettre la joyeuse nouvelle de la Résurrection au matin de Pâques ? Le Père Nadler nous aiguille tout d’abord sur la manière dont nous pouvons vivre Pâques cette année, puis nous vous proposons quelques idées concrètes.

UNE ATTITUDE INTÉRIEURE : « aimer et se laisser faire par Dieu »

« Cette année, il est très difficile d’anticiper ce que nous allons faire à Pâques. Enfin, on va devoir se laisser faire. Ce qui est sûr, c’est qu’il va ressusciter. Nos enfermements ne l’empêcheront pas d’être présent dans nos lieux de confinement : même aux disciples enfermés à clés dans le Cénacle, il apparaît ressuscité.

Pour guider notre manière de vivre Pâques et donc aussi l’annoncer, voici ce que j’ai proposé à mes paroissiens :

Avec les catholiques du monde entier, nous entrons dans le Triduum Pascal, les trois jours les plus saints de l’année où nous y célébrons le cœur de notre foi : la mort et la résurrection de Jésus. Comme saint Paul, nous pourrons dire “le Christ nous a aimés et s’est livré pour nous.” (Ep 5,2), ou “il m’a aimé, il s’est livré pour moi” (Ga 2,20).

Pour vivre ce mystère pascal en disciple-missionnaire, je vous propose de faire l’expérience de Marie-Madeleine. Elle est là, présente au pied de la Croix de Jésus, dans une attitude de pénitence et de compassion. Elle est là également, la première, au tombeau vide au matin de la Résurrection, d’où elle sera envoyée comme première missionnaire, “apôtre des apôtres”.

J’ai une proposition et une question.

La proposition, c’est de faire une bonne confession non sacramentelle, en préparant votre examen de conscience, puis en vous isolant, autant que possible, devant une croix et, là, de dire vos péchés à Jésus, à voix haute, en parlant et pas seulement en pensant, puis d’accueillir le pardon de Dieu en silence, et de conclure par un lent et grand signe de croix.

Et la question, la voici : “Le matin de Pâques, qu’allez-vous faire en premier ? Par quel moyen concret allez-vous vous rendre au tombeau vide à la rencontre de Jésus ressuscité ?” (Voir la vidéo)

Marie-Madeleine est la première au tombeau, elle y va tôt le matin. Elle nous montre l’empressement de l’amour. L’empressement de l’amour pour Jésus et l’empressement de l’amour pour les gens. L’amour se manifeste par une hâte.

Notre programme de Pâques est donc le suivant : aimer et se laisser faire. C’est un appel à la dé-maitrise. Ça ne veut pas dire qu’on ne doit pas anticiper. Ça veut dire que si nous voulons annoncer la Résurrection comme les apôtres, nous devons passer par là ou ils sont passés. Les apôtres sont perdus pendant le Triduum. Il faut passer par ça comme eux pour pouvoir annoncer Pâques, et nous laisser guider par Dieu.

Père Jean-Bpatiste Nadler

 

DES IDÉES POUR PARTAGER LA RÉSURRECTION

– Envoyer l’1visible à un proche accompagné d’une lettre personnalisée

Offrez à vos proches le numéro de L’1visible d’avril accompagné d’une lettre rédigée par vos soins. L’1visible se charge d’envoyer le tout à la personne de votre choix. Ce journal catholique gratuit est un mensuel d’information qui propose une vision chrétienne à un large public, avec un contenu varié et accessible.

Envoyez l’1visible à un proche

– Une lettre un sourire

« Les EHPAD ont fermé leurs portes. Pour protéger leurs résidents, ils sont dans l’obligation d’interdire les visites. Le virus tue l’amour. On ne peut plus frapper aux portes, mais on peut encore écrire, donner un sourire par des mots. Alors allons-y ! Ne perdons plus de temps, transformons notre confinement en source de joie. »

Écrire une lettre à un résident d’EHPAD

– Mettre un message à sa fenêtre ou sur sa porte

Depuis le début du confinement, les messages de soutien ont fleuri aux fenêtres et aux portes des uns et des autres. Pour les Rameaux, une étudiante a notamment lancé l’idée d’afficher une bannière à sa fenêtre. Ces exemples peuvent nous inspirer pour annoncer notre foi.

Dans la même veine, on peut laisser quelques œufs en chocolat (emballés) devant les portes de ses voisins avec un message de Pâques.

– Proposer un café ou un apéro de Pâques au balcon

Pour respecter le confinement tout en partageant un moment convivial avec ses voisins, et leur partager le motif de la joie de Pâques : le Christ est ressuscité.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Je partage
sur Facebook
Partager sur whatsapp
J'envoie
via Whatsapp
Partager sur email
Je transmets
par mail

Derniers articles d'actualité

Invitation à faire son examen de confiance

Israël n’a cessé de relire son passé et c’est au cœur de cette relecture qu’est née son espérance messianique. Jésus a invité les disciples d’Emmaüs à relire avec lui sa vie et sa mort dans l’histoire d’Israël pour qu’elles y

Notre chemin de vérité

En soi, la vérité est une ; mais les chemins pour la rejoindre sont multiples. Une chose est sûre : chaque personne a son chemin et elle se doit de l’assumer. Une autre aussi : chaque société a un chemin

Autres articles