9 clés pour accepter ses limites

Cet article fait partie du dossier thématique :Laudato si,
un nouvel art de vivre ? →

Avec SÉVERINE et JEAN-BAPTISTE HIBON

  1. Devant les limites matérielles, est-ce que nous nous lamentons et voulons « toujours plus » ou est-ce que nous réagissons en déployant un art de vivre familial par la créativité, le recyclage, le faire soi-même ?

  2. Les limites de mon mari, de ma femme, sont-elles l’occasion de relations vraies avec discussions et pardon mutuel ? Savons-nous reconnaître ensemble nos limites, personnelles ou issues de traditions familiales, avec simplicité et légèreté, jusqu’à savoir en rire ?

  3. Nos amitiés de couple sont-elles fondées, même subtilement, sur le paraître, la similarité de statut social, ou prenons-nous le temps de cultiver nos affinités avec des couples de milieux et d’âges divers ?

  4. Éduquons-nous nos enfants dans un esprit de simplicité ? Cela vaut dans le choix d’études qui tiennent compte de leurs talents et pas du prestige social, en leur donnant le sens du travail et non de la mollesse d’une vie trop facile, en leur apprenant la franchise pour reconnaître que l’on s’est trompé, la patience envers ceux qui réagissent différemment…

Avec TUGDUAL DERVILLE

  1. Dresser sans se lamenter une liste de mes « chères limites » (dans les domaines physique, psychique et relationnel, intellectuel, spirituel et moral).

  2. Reprendre cette liste pour en déduire quelques besoins à honorer et les changements correspondants à opérer pour mieux prendre en compte certaines limites.

  3. Reprendre à nouveau la liste pour trouver et noter la fécondité déjà constatée de certaines de ces limites. Si mon cœur est prêt, s’en réjouir en Dieu.

  4. Noter honnêtement les points de résistance : les limites difficiles à accepter, celles auxquelles je ne vois pas de fécondité, mais seulement des conséquences néfastes. Offrir le tout.

  5. Et si j’adoptais le point de vue des autres, sans oublier les générations futures qui recevront la planète et la société en héritage ? À quelles autolimitations suis-je appelé ?

Cet article fait partie du dossier thématique :Laudato si,
un nouvel art de vivre ? →

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Je partage
sur Facebook
Partager sur whatsapp
J'envoie
via Whatsapp
Partager sur email
Je transmets
par mail

Derniers articles d'actualité

Autres articles