Des sanctuaires prient pour la France

Ile-Bouchard © Communauté de l'Emmanuel 2014
Un réseau de sanctuaires s’est lancé le 2 avril dans le but favoriser la vie spirituelle des français en y intégrant la prière pour leur pays. Neuf sanctuaires s’engagent ainsi à contribuer à ce nouvel élan de prière pour la France : Cotignac ; Le Puy-en-Velay ; Notre-Dame de France et le Sanctuaire Saint Joseph ; L’Ile-Bouchard ; Paray-le-Monial ; Paris – Cathédrale Notre-Dame ; Notre-Dame des Victoires ; Pellevoisin et Pontmain. Interview du Père Xavier Malle, coordinateur de ce réseau et recteur du sanctuaire de L’Ile-Bouchard.

Logo sanctuaires> Pourquoi ce réseau de sanctuaires ?

Les chrétiens ont toujours prié pour leur pays. Il existe ainsi une messe « pour le pays ». Cette prière pour notre pays est actuellement en plein renouveau. Devant ce constat, des recteurs de sanctuaires, qui ont dans le message spirituel de leur pèlerinage, la prière pour la France, selon des modalités variées, se sont interrogés : comment contribuer à ce nouvel élan de la prière pour la France ? Ils ont donc décidé de créer un réseau de recteurs, le 2 avril dernier, anniversaire de la mort du Bienheureux Jean-Paul II, en invoquant son intercession. Il est intitulé : « Des sanctuaires prient pour la France ! ». L’article indéfini « des » permet d’indiquer qu’il s’agit de certains sanctuaires ; et la mention de la prière dans le titre indique clairement l’objectif du réseau. Une phrase du Pape François y est adjointe, pour marquer l’estime envers les personnes qui s’engagent en politique : « La politique est une des formes les plus précieuses de la charité, parce qu’elle cherche le bien commun. » (1)

> Quels sont les objectifs de ce réseau ?

Il s’agit de favoriser la vie spirituelle des français en y intégrant la prière pour leur pays. Cela se fera en échangeant sur nos pratiques respectives, en lançant des initiatives communes, comme les 4 samedis de Marie, proposé par Notre-Dame des Victoires et repris par Pellevoisin, L’Ile-Bouchard et la Cathédrale du Puy, en aidant les initiatives privées à discerner, etc.

> Deux de ces sanctuaires sont confiés à un recteur membre de la Communauté de l’Emmanuel, dont vous-mêmes, qui êtes le coordinateur de ce réseau. Pourquoi l’Emmanuel contribue-t-elle ainsi à développer cet élan de prière pour la France ?

Oui, pour Paray-le-Monial et L’Ile-Bouchard, mais il est très beau que nous soyons de tous les horizons comme recteurs : prêtres diocésains, membres de l’Emmanuel, de la Communauté Saint Martin, des Oblats de Marie Immaculée, ou de la Communauté Saint Jean : une vraie fraternité sacerdotale. De plus, la Communauté de l’Emmanuel est née en France, mais a essaimé dans le monde entier. Prier pour son pays ne signifie pas ne pas s’intéresser aux autres pays, bien au contraire. On prie pour que notre pays soit fidèle aux promesses de son baptême, comme le demandait saint Jean-Paul II, et joue sa partition dans le concert des nations, sans trop de fausses notes !

Sites de ces sanctuaires : www.sanctuaires-paray.com – www.ilebouchard.com – www.nd-de-graces.com – www.lepuyenvelay.fr – www.pellevoisin.net – www.sanctuaire-pontmain.com – www.notredamedesvictoires.com

 

(1) Exhortation L’Evangile de la Joie §205