Réveillon 2019 des jeunes de l’Emmanuel à Ljubljana, témoignages

Du 28 décembre 2018 au 1er janvier 2019, plus de 250 jeunes adultes de tous les continents se sont réunis à Ljubljana, en Slovénie, pour célébrer le nouvel an comme une grande famille.

Le bruit des feux d’artifice à l’extérieur contraste avec le silence des jeunes adultes adultes en adoration devant le Saint Sacrement. Ce temps est suivi par une puissante louange pour remercier le Seigneur qui est « Emmanuel, Dieu avec nous ». Nous sommes au nouvel an européen des jeunes de l’Emmanuel. Un nouvel an original et international qui aura marqué les esprits. Des participants témoignent ici de ce qu’ils ont vécu :

Agata et Gasper, coordinateurs de la jeunesse slovène

Pourquoi avez-vous accepté l’EEYM ?

L’EEYM semblait être un grand événement et nos jeunes étaient très enthousiastes d’y participer. C’était déjà excitant dès le début quand ce n’était qu’une idée. Deuxièmement, nous avons un grand élan chez les Jeunes de l’Emmanuel de Slovénie en ce moment, avec plus de personnes que jamais. C’est le moment parfait.

Pourquoi les tueurs de dragon (Dragon slayers) ?

Saint Patron de Ljubljana est Saint Georges. C’est pourquoi le symbole de Ljubljana est un dragon. À un moment donné, nous avons vu le lien étroit qui existe entre le slogan «Me voici» et l’histoire de Saint Georges et son combat avec le dragon – comment il a dit à Dieu – «Je suis là» et a tué ce dragon malgré tous les hommes du village qui le craignaient. Un dragon est un symbole du mal, un péché qui nous trouble dans notre chemin vers la sainteté. Chacun de nous est appelé à tuer ses dragons, à devenir des tueurs de dragon. #Dragonslayer

Quels fruits as-tu vu en tant que coordinateur des jeunes?

Les fruits de l’événement EEYM ont déjà été plantés dans la préparation de l’événement, bien qu’ils aient été vus juste après. Ce que beaucoup de membres de l’équipe ont souligné, c’est que nous ne sommes plus seulement des frères et des sœurs, nous sommes aussi devenus des amis. Lorsque vous avez de gros défis à relever, ensemble vous faites un pas en avant, ensemble vous transpirez et c’est ce qui construit les relations. Il y a beaucoup plus de graines que Dieu a plantées pendant l’événement, mais elles seront visibles dans les années à venir et nous sommes enthousiastes et heureux de pouvoir participer à cela. 2 jeunes slovènes avec l’archevêque et les participants du EEYM

Toutes les propositions d’Emmanuel Youth

Ermelin, tu viens de loin, peux-tu nous dire qui tu es et ce que tu as vécu ces 5 derniers jours?

Je suis Ermelin du Congo-Kinshasa. Dans le cadre de mon année à l’ESM Rome, j’ai eu la grande joie de participer au EEYM 2018 en Slovénie. Au cours de 5 jours de temps fraternel, d’enseignements, de temps spirituel et de missions, j’ai découvert une grande joie de faire partie d’une grande famille de plus de 200 jeunes venant de plus de 20 pays du monde entier. Cela m’a donné de l’espoir et le désir de toujours chercher Dieu. Aussi, avant tout, tendre la main à lui et être toujours très attentif à ce qu’il nous dit parce qu’il nous parle toujours. À la fin de l’EEYM, j’ai décidé de toujours écouter la voix du Seigneur et de me laisser guider par lui, car il est le seul à savoir ce qui est meilleur pour moi.

Gabrielle, parles-nous un peu plus de toi et comment es-tu arrivée ici?

Bonjour, je suis Gabrielle, je viens de France, cette année je suis à l’ESM Altötting. Pendant l’EEYM, j’ai été très touché par les gens. Ils étaient là pour le Seigneur, ils voulaient le connaître davantage, ils étaient prêts à participer et désireux de découvrir de nouvelles choses. Par exemple, nous avons fait une évangélisation de rue. Beaucoup de gens n’en avaient jamais fait, mais malgré tout, ils l’ont fait avec une grande joie. J’ai aussi été touchée par la façon dont les gens étaient attentifs et par une expérience de la façon dont le Seigneur prend soin de moi et de la façon dont il peut agir par l’intermédiaire des autres. Je me suis cassé le pied au début de la mission de rue et il y avait quelqu’un avec une bandelette, quelqu’un d’autre avec des béquilles gratuites et quelqu’un avec la bonne crème. Et c’était incroyable de recevoir tout cela si gentiment et librement. Grâce à Dieu!

Peux-tu nous raconter ton expérience de sœur consacrée et de l’année St Joseph (année de discernement pour la prêtrise dans la communauté de l’Emmanuel)

Les jeunes ont de grands désirs et de grands rêves. Des événements tels que l’EEYM leur montrent qu’ils ne sont pas seuls à lutter pour de grandes choses, pour la sainteté. C’est également un contexte favorable pour réfléchir et prier sur la manière de vivre cet appel, pour en savoir plus sur les différentes vocations. Ils peuvent rencontrer des personnes qui ont déjà répondu à l’appel comme des jeunes couples, des prêtres et des hommes et femmes consacrés. Ce fut une excellente occasion de faire l’expérience de leur bonheur et de leur volonté de prendre les moyens de commencer ou d’aller plus loin dans leur discernement. Le témoignage de leur enthousiasme est un énorme signe d’espoir pour l’Église et le monde. Passer du temps ensemble, surtout pendant les repas ou les temps libres, m’a donné la possibilité d’être disponible pour partager ma joie d’être consacré à Dieu.

C’était mon premier EEYM et j’ai vraiment apprécié de rencontrer d’autres jeunes catholiques de différents pays d’Europe avec qui il était possible d’échanger sur notre foi et notre histoire personnelle. Les différents enseignements que nous avons reçus au cours de ces 4 jours ont également été très bons. Ils m’ont aidé à faire des pas concrets concernant ma relation avec Dieu et le discernement de ma vocation. Enfin, l’EEYM était un bon moyen de terminer 2018 et de commencer 2019 avec le Seigneur et avec d’autres jeunes qui partagent également le désir de se rapprocher de Dieu !

Père Wojciech, en tant que coordinateur européen des jeunes de l’Emmanuel, que voudriez-vous ajouter?

L’EEYM à Ljubljana était ma deuxième rencontre après la première édition à Bruxelles en 2014. Il y avait ensuite Vienne en 2016 et Budapest l’année dernière.

Cette fois, j’ai pris part au temps de préparation et j’ai pu constater le bel engagement des jeunes qui ont organisé la rencontre. Leur travail d’équipe a été vraiment bon et ce qui m’a le plus impressionné à Ljubljana, c’est l’esprit communautaire non seulement parmi les jeunes mais aussi, et peut-être tout d’abord, dans l’équipe slovène. Chaque jour, ils ont écouté avec beaucoup d’attention les responsables de la jeunesse de différents pays qui essayaient de connaître les besoins des participants et de trouver les détails qui pourraient être améliorés jour après jour. Les jeunes se sont sentis très bien accueillis, à l’aise et écoutés. Si je trouve cette organisation si importante, il ne faut pas oublier le but le plus important de cet évènement : rencontrer le Christ. Cependant, c’est cette atmosphère fraternelle qui a rendu la dimension spirituelle de la réunion très authentique et fructueuse. Les conférences et les ateliers proposés aux jeunes pourraient vraiment aider à écouter l’appel du Seigneur. À Ljubljana, il existait un assez bon équilibre entre les propositions spirituelles sérieuses et les temps fraternels et festifs – c’est qui devrait pouvoir caractériser l’EEYM.

En savoir plus sur nous ! Suivez-nous sur Facebook.

Toutes les propositions d’Emmanuel Youth


Cet article est une traduction de l’anglais de Ljubljana, Slovenia! An amazing 4th Emmanuel European Youth Meeting


Sur le même thème

EEYM 2018 : nouvel an à Budapest pour les jeunes de l’Emmanuel

Louanges, évangélisation, soirée de miséricorde, veillée festive… Du 28 décembre 2017 au 1er janvier 2018, les jeunes de l’Emmanuel d’Europe ...

A lire aussi

Un escape game pour donner envie d’évangéliser

La paroisse Notre-Dame de Talence a mis en place une idée pleine de fraicheur pour lancer paisiblement et joyeusement ses paroissiens dans l’évangélisation : une soirée escape game d’évangélisation. Explications du Père Eric Jacquinet. Qu’est-ce qui vous a poussé à

Des propositions jeunes pour le réveillon 2020

Adolescents, jeunes, jeunes pros, jeunes hommes en questionnement vocationnel… que ferez-vous pour le réveillon ? La Communauté de l’Emmanuel a des propositions pour vous. En détails ci dessous. UN RÉVEILLON POUR LES ADOLESCENTS (15-17 ans) Autour du thème « Qu’il