Découvrir l’appel de Dieu en restant libre

Comment puis-je entrer dans le mystère de l’appel de Dieu pour moi ?

mec sur montage avec bras ouverts

Comment Puis-je entrer dans le mystère de l’appel de Dieu pour moi ? Cette question peut me faire peur.

Souvent parce que je ne suis pas persuadé que Dieu veut mon bonheur et qu’il me veut libre !

Pour répondre à cette question, mettons-nous tout d’abord à l’écoute du Pape François : « Ce que Jésus désire de chaque jeune, c’est avant tout son amitié. Il est essentiel de discerner et de découvrir cela. » [Christus Vivit n° 250]

Pour cheminer, plusieurs aspects sont fondamentaux :

• Faire Silence : Avant de répondre à un appel, il est important de se ménager des moments de silence pendant lesquels Dieu pourra enfin nous parler (au Klm).

• Contempler l’image du Père : Quelle image ai-je de Dieu, est-ce un Père autoritaire ou miséricordieux, compréhensif, aimant ?

• Cheminer avec le Christ : Est-ce qu’il a une place dans ma vie ? Est-ce qu’il m’accompagne quotidiennement ? Dans mes choix de vie ? Dans mes relations ?…

• Se connaître soi-même[1]: Quels sont mes dons, mes talents, reconnus par moi ou par les autres ? Quels ont été dernièrement les moments pendant lesquels j’ai été le plus heureux ? Avec qui ?

Qu’est-ce qui donne du sens à ma vie? « Savoir que l’on ne fait pas les choses sans raison, mais avec un sens, comme réponse à un appel qui résonne au plus profond de son être pour apporter quelque chose aux autres, fait que ces tâches donnent à son propre cœur une expérience particulière de plénitude. [2] ? En bref, pour quoi est-ce que je me lève le matin ? Qu’est ce qui me fait vibrer ?

Qui sont les sages, c’est-à-dire des personnes expérimentées, qui peuvent m’aider à relire ma vie et à m’éclairer dans les choix que je dois faire ?[3] Il me faut un accompagnateur qui ne cherchera pas à décider à ma place mais m’épaulera avec bienveillance.

Dieu me connaît. Il m’aime tel que je suis et veut mon bonheur pour que je sois témoin de son amour selon le chemin de vie auquel je suis appelé. Il y a de multiples manières d’être témoin de son amour, d’être saint. Il compte sur moi pour faire un choix et il respectera toujours profondément ma liberté.

Il peut y avoir des moments décisifs à travers lesquels le Seigneur me parle : une parole de la Bible, une rencontre, un moment de grande joie ou même aussi parfois une épreuve…

Rappelons par ailleurs que discerner, c’est-à-dire faire des choix de vie, se fait par rapport à des options qui sont bonnes. On choisit donc entre un bien et un autre bien. S’il nous avons à choisir entre un bien et un mal….. le choix est tout fait !

[1] CV n° 255 / [2] CV n° : 273 / [3] CV n° : 246.

Une méthode rapide pour faire un juste choix ?

• Fais confiance en l’Esprit Saint, invoque-le, écoute-le.

• Mets-en œuvre ton intelligence.

• Écoute tes désirs profonds.

« Dieu nous fait désirer ce qu’il veut nous donner. » (Ste Thérèse)

« Prends conseil auprès d’un homme sage, et ne méprise aucun conseil utile. » (Tobie, 4,18)

• Réfléchis par la supposition négative : « Et si je ne choisis pas cette option, qu’est-ce qui se passe ? »

• Cherche le bien, le beau, le vrai, c’est cela la vraie liberté !

L’art du discernement s’apprend et s’entraine. Une soirée sur ton tel ou un dîner avec des amis ? Une après-midi Netflix ou une balade en forêt ? Si ces dilemmes te paraissent insolubles, tu auras du mal à poser des choix qui engagent toute ta vie. Exerce-toi d’abord avec des choix dont les enjeux ne sont pas trop importants. Tu seras alors capable, le moment venu, de poser un discernement qui engagera ta vie au service des autres.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Je partage
sur Facebook
Partager sur whatsapp
J'envoie
via Whatsapp
Partager sur email
Je transmets
par mail

Derniers articles d'actualité

Autres articles