Paroisses : un lieu de mission pour tous

Au service de la paroisse de la Trinité depuis 32 ans, Rémi et Martine Guerin ont été appelés en 2015 à s'installer au presbytère.
Ils nous racontent les joies de cette mission qu'ils quittent cet été.

Rémi : Nous sommes arrivés à la paroisse de la Trinité en 1988 parce que Martine avait été appelée à servir la mission du Bistrot du Curé. De mon côté… j’ai commencé la formation au diaconat permanent avec le Diocèse de Paris et ai été ordonné diacre en 1991.

Je travaillais chez PSA et comme diacre, j’avais une mission de présence à la Trinité surtout le week-end. Nous nous sommes occupés avec Martine de la messe des familles et très vite de la préparation au baptême… mission que nous avons gardée jusqu’en 2019 ! Evangélisation, chorale, nous faisions beaucoup de choses.

Curés et vicaires se sont succédés… et nous sommes restés !

Martine : Nous prenions notre retraite tous les deux fin 2016 et nous pensions quitter Paris à ce moment-là. Mais en 2015, Philippe Christory, alors curé de la paroisse de la Trinité, nous a proposé de quitter notre appartement du 65 boulevard de Clichy (au-dessus de la chapelle Sainte Rita) pour rejoindre le presbytère de la paroisse. Il cherchait un couple qui puisse être référent pour la Fraternité de garçons. C’était une mission nouvelle et quand nous lui avons demandé plus de précisions il nous a répondu « Vous verrez bien ! »… Alors, dans la Foi, on a dit oui !
Nous n’avons même pas visité l’appartement qui était en plein travaux. Mais on ne regrette pas !

Rémi : Notre présence dans les locaux de la paroisse avait plusieurs objectifs. D’abord, accompagner et suivre une Fraternité de 8 garçons, étudiants et jeunes pros pour lesquels nous étions « couple référent ». Nous partagions avec eux la louange, un déjeuner hebdomadaire, et une rencontre avec chacun, individuellement, toutes les 6 semaines.
Nous étions aussi là pour être simplement présents auprès des prêtres, comme des frères, dans la complémentarité des états de vie. Nous étions disponibles pour eux, pour les accueillir pour un repas ou simplement pour échanger dans un cadre où ils pouvaient avoir pleinement confiance que ce qu’ils diraient resterait confidentiel. Simplicité, confiance, vie fraternelle, nous déjeunions tous ensemble de temps en temps, c’était vraiment une présence gratuite pour accueillir les peines et les joies de chacun mais aussi simplement pour rire.
Nous étions aussi appelés à être une présence auprès des salariés et des bénévoles du presbytère et Martine était responsable bénévolat de la paroisse.

Martine : Nous avons appris l’abandon ! Notre nouvel appartement était 2 fois plus petit que le précédent et au 5ème sans ascenseur… il a fallu nous dépouiller ! Mais nous étions heureux de le faire. Ici nous avons la joie d’être avec les frères.

Rémi : De mon côté j’ai grandi en patience. Patience devant les projets qui n’allaient pas aussi vite que je le souhaitais, ou des personnes qui n’avançaient pas comme je l’aurais imaginé. Mais quelle joie aussi de voir ce qui a grandi sur le long terme… j’ai la chance de connaître plusieurs générations de paroissiens !

Les joies de cette mission sont nombreuses : Joie d’être avec les prêtres, joie de servir ensemble pour la mission, joie de voir cheminer les garçons de la Fraternité. Nous avons vu passer 5 « promos » et quelle transformation chaque année entre le début et la fin !

Martine : J’ai parfois souffert du manque de temps. Manque de temps pour accueillir chacun comme nous l’aurions voulu, mais aussi tout simplement pour nous. Mais toutes ces rencontres, ces échanges parfois tardifs avec les jeunes de la Fraternité, avec les catéchumènes accueillis à notre table, avec les personnes que nous avons appelés et qui se sont mis en route sont de beaux et riches souvenirs et nous sommes vraiment dans l’action de grâce !

Vous avez le désir de servir au sein d’une paroisse ? A Bondy, Autun, Marseille ou Paris, plusieurs missions en paroisses sont possibles ! 

A lire aussi

Retour à Dieu de Michael Lonsdale

Familier de la Communauté de l’Emmanuel, l’acteur Michael Lonsdale est retourné vers le Père lundi 23 septembre 2020 à l’âge de 89 ans. Témoignage : Comment définir la relation de Michael Lonsdale avec la Communauté de l’Emmanuel ? Je me

Petits héros de la planète, défi 10 : donner un vêtement

A l’occasion de l’année consacrée à l’encyclique Laudato si’ du pape François nous vous partageons un premier défi à destination des plus jeunes tiré du livre Petits héros de la planète. Alexis et Adeline Voizard qui en sont les auteurs

SESSION DE L'EMMANUEL 2020