“Nous rencontrons des graines de saint”

Bérengère et Xavier Josnin habitent à Saint Malo, avec leurs 4 enfants. Depuis quatre ans, ils sont en service auprès du comité “vocation” de la Communauté. Engagés depuis plus de vingt ans, ils étaient auparavant responsables du foyer d’étudiants de la Roche-sur-Yon pendant 3 ans.

 

Peu de frères connaissent ce comité vocation, est ce que vous pouvez nous dire de quoi il s’agit ?

Xavier Josnin : Le comité vocation c’est une équipe de prière et de réflexion constituée de prêtres, consacrés et couples. Il rassemble tous les états de vie et porte tous les états de vie. Il accompagne les jeunes qui se posent la question de leur vocation au sens large pour leur permettre de vivre un discernement juste et audacieux. 

Concrètement, nous trouvons des intervenants ou bien intervenons nous mêmes dans les événements qui touchent les jeunes : forum “Que veux-tu que je fasse pour toi”, forum des jeunes, cycle Ste Thérèse, cycle du Curé d’Ars…

 

Comment êtes-vous arrivés au service vocation ?

Bérengère Josnin : Nous venions d’arriver à Saint Malo après 3 ans passés à La Roche/Yon. Nous attendions notre 4ème enfant et à vrai dire, quand on nous a posé la question du service vocation, on ne savait même pas que ça existait. Dans la confiance, nous avons accepté !

Et avec du recul, nous avons pris conscience que nous avions été nous mêmes très portés dans notre vocation, étant jeunes grâce à des prêtres, des consacrés et des couples. Je suis heureuse d’être au service des vocations car beaucoup de frères nous ont aiguillés. Il y a une forme de compagnonnage. 

Quels sont les fruits de ce service ?

Xavier : nous avons une grande joie à servir auprès des jeunes. Nous rencontrons des graines de saints et sommes témoins de moments charnières de leur vie. 

Bérengère : j’étais bluffée lors du dernier forum “Que veux tu que je fasse pour toi ? “ Il y avait 60 garçons qui avaient pris 4 jours sur leur temps professionnel et leur temps de vacances pour se poser la question de leur vocation. C’est audacieux et généreux. Nous avons un regard plein d’espérance sur ces jeunes et sommes édifiés par nos rencontres. Bien sûr, nous voyons aussi ce qui bride nos jeunes : la pornographie, une image faussée de la sexualité, la difficulté à s’engager, le célibat non choisi. Il y a aussi beaucoup de souffrance mais l’Esprit Saint les rejoint là où ils en sont. 

 

Les jeunes sont souvent touchés de voir que nous représentons les différents états de vie, ça change tout pour leur liberté. Ils sont touchés de voir qu’un prêtre peut intervenir sur la vocation au mariage et un couple sur la vocation religieuse, qu’il y a une vraie complémentarité des vocations. 

 

Que diriez-vous à des jeunes qui vivent un célibat non choisi ? 

Xavier : nous leur dirions d’abord d’arrêter de se mettre la pression. Ils vivent souvent une pression familiale, amicale, très forte. Chacun son chemin ! Ensuite, nous leur dirions de ne pas attendre pour cheminer et se donner; Dieu n’attend pas pour nous appeler à la sainteté ! 

 

Qu’est ce qui habite votre prière en ce moment ?

Xavier : c’est le même psaume, le psaume 22: le Seigneur est mon berger ! Mais pas la même strophe ! La 1ere pour moi : Le Seigneur est mon berger, je ne manque de rien. Sur des prés d’herbe fraîche, il me fait reposer. La dernière pour Bérengère : Grâce et bonheur m’accompagnent, tous les jours de ma vie. J’habiterai la maison du Seigneur pour la durée de mes jours. 

Je le vis comme un appel à la confiance et ça me porte car je suis en pleine reconversion professionnelle. Et par ailleurs, ce psaume est vraiment à contre-courant du contexte actuel, je le vois comme un appel à la confiance dans le tumulte. 

Bérengère : Au milieu de la crise que nous vivons depuis quelques mois, ce psaume nous rappelle d’avoir les yeux tournés vers le ciel car à la fin, nous habiterons la maison du Seigneur. Nous sommes appelés à rendre grâce!


Pour aller plus loin


PARAY LE MONIAL : Retraite de discernement « AVANCE EN EAU PROFONDE! »

Du dimanche 27 décembre 2020 au vendredi 1 janvier 2021

Prêtre de l’Emmanuel, pourquoi pas moi?

  • PARAY LE MONIAL (71)

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Je partage
sur Facebook
Partager sur whatsapp
J'envoie
via Whatsapp
Partager sur email
Je transmets
par mail

A lire aussi

Conversion de saint Paul : Dieu aime l’imparfait

La fête de la conversion de saint Paul est l’occasion de vous offrir une méditation sur cette figure étonnante du Nouveau Testament. Voici donc un extrait d’un livre du Père Alek Zwitter à propos de saint Paul, livre qui n’est

EMMANUEL PLAY

Directs, replays, parcours de formation...