De l’amitié à la vie consacrée, témoignage d’un néerlandais

Le 9 décembre 2018, un frère consacré néerlandais, Guido le Noble, est entré en étape de formation en vue du célibat pour le Royaume. Voici son témoignage.

Le 9 décembre dernier, je suis entré en étape de formation en vue du célibat pour le Royaume au sein de la Communauté de l’Emmanuel.

Cette étape a été précédée par une longue période d’errances et d’hésitations. En fait, depuis que j’ai quitté l’ESM de Paray le Monial en 1990, j’ai été attiré par la vie consacrée. J’ai assisté à plusieurs week-ends avec les frères consacrés, mais ces tentatives sérieuses d’aller plus loin dans cette voie ont alterné avec des phases ou j’étais en couple. Il me semblait qu’à chaque fois que je me rapprochais de la vie consacrée, je pensais que j’allais rater quelque chose en renonçant au mariage.

Par la suite, deux choses m’ont aidé à avancer enfin vers le pas que je viens de faire.

Le premier : j’en avais assez des méandres, allant de-ci, de-là, sans jamais arriver à destination. J’avais l’impression de rester à un carrefour. J’ai donc décidé de me retirer quelques jours dans un couvent. J’ai vraiment pressé Dieu de me donner une réponse claire. Pendant ces jours au couvent, je me suis immergé dans la prière. Ces heures de prière devant le Saint Sacrement ont été accompagnées par un prêtre. En quittant la retraite, j’ai eu une réponse très claire et une grande joie.

Pourtant, il me fallait encore des années pour progresser de manière décisive.

Pour cela, il a fallu une deuxième aide importante : l’amitié. Dieu m’a donné un ami qui lui-même cherchait son chemin, sa vocation. Cet ami m’a fait comprendre que, si Dieu nous montre où se trouve notre plein bonheur, nous devrons faire un pas pour atteindre ce destin. Pour faire un pas concret, j’avais besoin de cette amitié. En partageant avec lui toutes mes batailles et mes faiblesses, je me suis rendu compte qu’elles n’étaient pas des obstacles, mais des choses nécessaires pour vivre et réaliser mon appel !