Il est Vivant ! sur les guérisons : rencontre avec le Père Thierry Avalle

Depuis 15 ans, l’animation du groupe de prière pour les malades, à Saint-Nicolas-des-Champs (Paris), a été confiée au père Thierry Avalle, entouré d’une équipe de laïcs. Le père Thierry Avalle est membre de la Communauté de l’Emmanuel, vicaire à la paroisse Saint-Nicolas-des-Champs (Paris) et enseignant au collège des Bernardins.

Propos recueillis par Laurence de Louvencourt pour le n°344 d’Il est vivant !

Il est vivant! Comment a commencé “l’aventure” de Saint-Nicolas-des-Champs pour vous ?

Père Thierry Avalle

Père Thierry Avalle Il y a une quinzaine d’années, j’étais vicaire dans cette paroisse et l’on m’a confié la responsabilité de ce groupe de prière. C’était un groupe très divisé, qui était en train de disparaître. Il n’y avait pas de témoignages de guérison. J’ai demandé à l’équipe de cesser de se diviser et au Seigneur de confirmer nos charismes par des témoignages. Et ils sont arrivés très vite. La première personne à témoigner a retrouvé l’odorat. Une autre souffrait abominablement des intestins. Après la parole donnée, elle a ressenti 15 minutes de chaleur, 15 minutes de froid et ensuite, tous ses maux ont disparu. C’étaient les témoignages forts que nous avions demandés pour continuer. Le groupe de prière a pris de l’ampleur progressivement, ce qui nous a laissé le temps d’apprendre, d’acquérir une certaine expérience, pour que tout se passe paisiblement. Il y a toujours eu des témoignages. Aujourd’hui, il y en a énormément. Et beaucoup ne témoignent pas des guérisons reçues ici.

Il est vivant! Au bout de 15 ans, que diriez-vous de cette expérience peu commune ?

Père Thierry Avalle La première chose, pour moi, c’est que Jésus est vivant et présent dans cette assemblée. Il est ressuscité, il est là. C’est lui qui est le pasteur de son peuple. Les guérisons ne sont que des signes pour faire grandir notre foi, notre espérance et notre charité pour être sauvés. La guérison n’est pas la priorité de ce groupe. Ce n’est pas secondaire mais second par rapport à cette prise de conscience que le Christ est le bon pasteur. Les gens doivent faire cette expérience personnellement pour avancer dans leur vie chrétienne. Pour certains qui vont à la messe tous les dimanches, mais qui n’ont jamais plongé dans cette réalité-là, cela reste une théorie. Il n’y a que Jésus qui peut leur faire faire cette expérience. Dans cette assemblée, Jésus fait ce qu’il veut avec qui il veut. Les expériences des uns et des autres sont très variées : certains sont guéris, d’autres reçoivent des signes qui leur parlent (un parfum, une consolation, etc.), d’autres reçoivent une effusion de l’Esprit Saint, etc.

Il est vivant! Comment évangéliser les désirs des gens qui viennent assister à cette prière ?

Père Thierry Avalle En les recentrant sur la Parole de Dieu. En leur donnant un enseignement sur la foi. De plus, les paroles données pendant la procession du Saint-Sacrement ne sont pas que des paroles de guérison. Certaines éduquent la foi d’une seule personne ou de toute
l’assemblée.

Il est vivant! Certains se demandent : « Pourquoi le charisme de guérison alors qu’il y a déjà les sacrements ? »

Père Thierry Avalle Le sacrement est le « canal ordinaire de la grâce », mais Dieu est libre d’agir comme il veut en dehors de ce canal ordinaire de la grâce. C’est ce que manifeste en particulier le charisme de guérison. La vie de l’Église ne se résume pas à la vie sacramentelle, même si la vie sacramentelle est au cœur de la vie l’Église.
La dimension charismatique nous force à poser un acte de foi en Jésus qui agit concrètement dans nos vies. Elle implique de se laisser guider par l’Esprit Saint. Elle peut contribuer à renouveler la vie sacramentelle qui est souvent vécue de manière trop ritualiste, sans une conscience vive que Dieu est à l’œuvre.

Il est vivant! Quel est le lien entre foi et guérison ?

Père Thierry Avalle La foi ne conditionne pas toujours la guérison. Le Seigneur guérit parfois des personnes parce qu’elles ont la foi et d’autres fois pour qu’elles aient la foi. D’autres sont guéris parce qu’on a intercédé pour eux. Il y a des gens qui ont une grande foi et qui ne sont pas guéris. Mais la foi ouvre la porte à la guérison, quand Dieu veut la donner, pour la personne ou celles qui sont autour. La foi de l’assemblée qui transcende la foi personnelle est également très importante. Une communion est vécue qui favorise l’accueil des grâces que Dieu veut déverser. S’il n’y a pas cette foi de l’assemblée, il n’y a pas de guérison. Moi je suis là pour permettre que la foi de certains soit communiquée aux autres.
Mais le lien « foi-guérison » n’a rien de mécanique. Dans la guérison, il y a la souveraine liberté de Dieu qui agit selon sa divine providence. Il y a guérison si Dieu veut la donner.

Il est vivant! Que signifie cette parole du Christ : « Ta foi t’a sauvé » ?

Père Thierry Avalle Que la foi est une porte vers la guérison mais que la guérison n’est qu’un chemin vers le salut. On peut être guéri mais pas sauvé. On peut vouloir la guérison et s’arrêter là. On le voit dans l’épisode des dix lépreux guéris ; un seul vient remercier Jésus. Et Jésus lui dit : « Ta foi t’a sauvé ! » La guérison doit ouvrir à la recherche du salut.

Il est vivant! Existe-t-il une clé pour durer ?

Père Thierry Avalle La paix profonde. À Saint-Nicolas-des-Champs, il y a peu de spectaculaire. Une joie peut s’exprimer, mais je souhaite que le côté émotionnel soit maîtrisé. Je fais avec mon tempérament. Le plus important est que les personnes plongent dans une intériorité et fassent une vraie rencontre avec le Christ.

Il est vivant! Quels conseils donner à ceux qui veulent se lancer ?

Père Thierry Avalle Le charisme est toujours lié à la mission. Ce n’est pas juste pour se faire plaisir. C’est pour le bien de la communauté. Par ailleurs, le charisme s’exerce au sein d’un corps, avec d’autres qui exercent d’autres charismes. Un charisme dit extraordinaire peut isoler une personne et la mettre en danger. C’est très important de vivre au sein d’un corps qui est l’Église. Cela nous ramène à l’humilité.

Il est vivant! Comment savoir si on a ce charisme ?

Père Thierry Avalle On ressent un appel et il faut le vérifier dans un cadre d’Église pour être aidé. Et puis je recommande de commencer à l’exercer modérément, avec prudence et sagesse. Il est important de persévérer, de donner du temps au temps. Si on est humble et si on ne met pas les gens en danger, on a le droit de se tromper. Et même parfois après de longues années d’exercice des charismes. On n’a pas le charisme d’infaillibilité ! Restons dans l’humilité et dans la confiance que Dieu va accomplir son œuvre.

Il est vivant! « Ce que j’appelle une parole de connaissance »

Père Thierry Avalle Saint Paul, quand il donne des noms aux charismes, ne définit pas ce qu’il y a derrière. Il parle de prophétie, de guérison… Il y a une variété des noms dans l’Église. Pour ma part, ce que je désigne comme une “parole de connaissance”, c’est une parole assez précise qui dit à une personne l’œuvre que Dieu est en train de faire pour elle. La personne peut se reconnaître soit parce que la parole donne suffisamment de détails, soit surtout, parce qu’elle se réalise. Elle peut en vérifier la véracité dans sa vie. Une parole de connaissance peut être une parole de guérison ou une parole
d’un autre ordre.
Mais chacun a sa propre nomenclature.


La prière pour les malades se déroule le jeudi de 18 h 15 à 19 h 45, à l’église Saint-Nicolas des-Champs – 254, rue Saint-Martin, 75003 Paris (M° Ligne 3 ou 4 Réaumur-Sébastopol). Pour plus de renseignements, aller sur le site « asaintnicolas.com »


Article extrait du n°344 d’Il est vivant ! « Guérison-délivrance : des signes pour annoncer l’Évangile »

Voir l’édito du n°344 sur le site d’Il est Vivant !


Sur le même sujet


Il est Vivant ! sur les guérisons : témoignages sur la prière des malades

A l’occasion de la sortie du n°344 d’Il est Vivant !, plusieurs personnes témoignent des grâces qu’elles ont reçues lors ...

Guérison et délivrance : des signes pour annoncer l’Évangile !

Depuis 50 ans, le charisme de guérison et la prière de délivrance ont été redécouverts au sein de l’Église catholique. ...