4 clés pour évangéliser avec la messe du dimanche

Depuis 15 mois le père Fabrice du Haÿs est curé du groupement paroissial de Vélizy, Buc, Jouy-en-Josas et Les-Loges-en-Josas (Yvelines), confié à la Communauté de l’Emmanuel. La messe célébrée à Saint-Jean-Baptiste de Vélizy a été repensée pour devenir plus missionnaire. Explications pour Benjamin Coste, journaliste à Famille Chrétienne.

« Un dimanche, l’accueil est impeccable, les chants au top, l’homélie du prêtre accessible. Le suivant, le prêtre prêche sur l’apocatastase d’Origène, personne ne vous dit bonjour… La “quali té” de nos messes est souvent en dent de scie. Or, elles sont l’une “vitrines” de notre foi », constate le Père Fabrice du Haÿs, curé du groupement paroissial de Vélizy-Buc-Jouy-en-Josas-Les-Loges-en-Josas (Yvelines). Passionné par la mission, il a souhaité repenser la messe dominicale pour la rendre accessible au plus grand nombre. « Nous n’avons rien inventé », tempère le prêtre, nourri des lectures du pasteur Rick Warren et du Père James Mallon.

1. L’accueil

Chaque dimanche, des personnes portant les couleurs de la paroisse orientent les nouveaux venus vers le parking le plus proche (un parapluie est même fourni s’il pleut). D’autres paroissiens se tiennent derrière un comptoir d’accueil pour répondre aux éventuelles questions et besoins. Ainsi, avant de rejoindre son banc, « une personne doit au moins avoir été saluée trois fois », souhaite le Père Fabrice du Haÿs. Avant le signe de croix marquant le début de la célébration, le prêtre propose de se tourner vers une personne inconnue de l’assemblée, de lui demander son prénom et de s’engager à prier pour elle durant la célébration.

2. La musique

« Nos contemporains adorent la musique, mais souvent le style musical de nos églises est très éloigné de leur goût », explique le Père Fabrice du Haÿs. Pour mieux les accueillir, un maître de chœur entraîne l’assemblée tous les dimanches et un guitariste professionnel dirige un petit orchestre avec les musiciens de la paroisse. L’objectif est que les chants soient joyeux et accessibles à tous.

3. La liturgie

« La liturgie catholique propose une pédagogie extraordinaire par sa beauté et sa sobriété », explique le prêtre. Ainsi, la liturgie du dimanche se veut « belle, soignée, déployée ».

4. Les homélies

« Durant mes sept années de séminaire, je n’ai reçu que quatre heures de cours pour apprendre à faire une homélie… » Les trois prêtres de la paroisse cherchent à progresser dans leur prédication. Pour cela, celui qui prêche le dimanche fait un galop d’essai le mercredi devant les deux autres. Durant ses prédications, le Père Fabrice du Haÿs s’appuie sur l’écran installé dans l’église : « J’y projette les grands titres de mon sermon et les références bibliques. Cela aide les personnes à suivre. »

Benjamin Coste – Article publié dans Famille Chrétienne n°2132 du 24 novembre 2018.

Chaque semaine, la rubrique « Tous en mission » de Famille Chrétienne traite de l’actualité missionnaire en France. Elle est un lieu où se partagent les initiatives, les bonnes pratiques et les réflexions sur la question de l’annonce de la foi à nos contemporains.