Les jeunes cathos ont la foi

Article publié dans Le Point le 22 décembre 2014. Ecrit par Audrey LEVY.

 

En Loire-Atlantique, ils sont plus de 2 500 jeunes à fréquenter un mouvement chrétien.

A peine la messe est-elle terminée qu’emmitouflés dans leur parka, casque sous le coude et cigarette au bout des doigts, ils se réfugient en petits groupes à l’aumônerie des étudiants. Ce mardi soir, malgré la pluie battante et les vacances scolaires, ils sont près de 150 fidèles à se serrer sur les bancs de l’église Saint-Nicolas. Le mercredi, à la chapelle de l’aumônerie des facs du Petit-Port, ils seront encore plus nombreux.

Une fois par mois, ils participent à des actions d’évangélisation dans les rues de la ville. “Alors que les jeunes s’éloignent de l’Eglise, l’aumônerie est là pour soutenir leur foi fragilisée,observe le père Roblot, qui anime ce service. C’est pour eux un lieu de resserrement où ils viennent partager un temps de fraternité.” Dans un brouhaha de rires et de bavardages intempestifs, ils s’empiffrent de parts de pizza encore fumantes puis, plus sérieux, griffonnent sur un carnet les paroles du neurologue Grégoire Hinzelin, qui, ce soir, est venu leur parler de la souffrance. Avant lui, Denis Moreau, auteur de “Pour la vie ?”, dissertait sur le mariage et les séparations. Autant de thèmes qui, en lien avec la foi et l’éthique, parlent à ces étudiants en médecine pour la plupart ou dans des écoles d’infirmiers. “On s’émancipe et on comprend mieux le sens de notre engagement”, dit Martin, 24 ans, qui n’a plus “honte” d’aller à la messe. “Dans le milieu étudiant, ce n’est pas évident d’affirmer sa foi, les jeunes ont besoin de sentir qu’ils ne sont pas seuls”, explique frère Yves. Comme Marianne, étudiante en droit, qui s’est souvent sentie heurtée par les sujets abordés en cours, à commencer par le mariage pour tous : “A l’aumônerie, j’ai pu discuter avec d’autres étudiants, je me suis sentie épaulée.” En Loire-Atlantique, ils sont plus de 2 500 jeunes, de 12 à 25 ans, à se retrouver régulièrement au sein d’un mouvement chrétien.

Prière.

Il ne faut voir dans ce chiffre aucun effet de La Manif pour tous, l’engagement des jeunes catholiques étant à Nantes bien plus ancien. Outre l’aumônerie, beaucoup ont rejoint plusieurs groupes de prière ou mouvements. Almudena, 24 ans, a ainsi trouvé son épanouissement avec “un petit ami non catho”,au sein du groupe de Taizé, où elle pratique la prière méditative. “C’est pour moi un temps de recul nécessaire sur la vie de tous les jours”, dit la jeune fille de 24 ans, qui prépare des concours pour la fonction publique. Chemisier pailleté et boucles d’oreilles en plumes, Bérangère, 21 ans, a passé, elle, deux années à disséquer les textes bibliques au sein du groupe Even, qui réunit tous les jeudis à l’église Sainte-Croix une centaine de jeunes. Ses études d’ostéopathie l’ont contrainte à réduire la voilure. Mais elle est restée fidèle au scoutisme : “On apprend à vivre en communauté et à accepter les défauts des autres.” Quant à Domitille, 21 ans, la communauté de l’Emmanuel l’aide à unifier vie spirituelle et vie personnelle. L’été, ils sont des milliers à se retrouver lors d’un rassemblement à Paray-le-Monial. Et nombreux sont les étudiants à prendre une année de césure pour suivre le programme Fidesco, qui vient en aide aux démunis en Amérique du Sud. Mais”pas besoin d’aller loin pour se rendre utile”, glisse l’un d’eux. A Nantes, ils distribuent chaque semaine des repas près de la gare, rendent visite aux personnes âgées de la maison de retraite L’Espérance et même aux prostituées de la rue Bellamy.

85 %

C’est le pourcentage de jeunes catholiques qui déclarent qu’étudier à Nantes favorise leur épanouissement dans la foi. Ce sondage est issu d’une rencontre entre des étudiants et l’évêque de Nantes, en février 2014.

 

 

Articles récents

70 ans des apparitions de l’Ile-Bouchard

Le 8 décembre 2017 marque l’anniversaire de 70 ans de la première apparition de la Vierge Marie à L’Île-Bouchard. Le ...

“C’est devenu notre mot de passe dans le doute”

François-Xavier et Yvonne Solange Ngarambe sont rwandais, membres de la Communauté de l’Emmanuel. Ils témoignent avec leur fils aîné Emmanuel ...

Comment ne pas louper l’Avent ?

Noël approche… Comment ne pas louper l’Avent ? Les prêtres de l’Emmanuel nous donnent leurs trucs pour se préparer à ...

Hermann Glettler ordonné évêque en Autriche. “Allez, guérissez et proclamez !”

Plus de 7 000 personnes étaient à l’ordination épiscopale d’Hermann Glettler au gymnase d’Innsbruck en Autriche le 2 décembre 2017. ...

Bien vivre l’attente de l’Avent : des chants et explications liturgiques ♪

Une playlist pour bien vivre l’Avent ! Le temps de l’Avent est-il la salle d’attente de Noël ? Vous trouverez ...

Réjouis-toi, Comblée de grâce – Genèse d’un chant

A l’occasion de la prochaine fête de l’Immaculée Conception, penchons nous sur le chant Réjouis-toi, Comblée de grâce. Eclairages du Père ...

FAIRE UN DON DONNER