Des reliques de Jean Paul II pour une prière pas comme les autres

Un morceau de soutane rougie du sang de l’ancien pape, devenu saint le 27 avril, sera exposé à Lomme et à La Madeleine mardi et mercredi. Les deux soirées de vénération et de prière animées par la communauté de l’Emmanuel ont pour thème la famille.

« Une opportunité qui s’est présentée. » Le père Jean-Baptiste Masson, curé à Lomme, appartient depuis l’an 2000 à la Communauté de l’Emmanuel, qui a reçu un morceau de la soutane de Jean Paul II tachée de sang lors de l’attentat de 1981 (lire ci-dessous). Cette relique fait actuellement le tour de la France et il restait quelques dates de disponibles : les membres de la communauté de l’Emmanuel à Lomme et La Madeleine ont dit oui.

« Force de réconfort »

Organiser des prières autour d’un morceau de tissu, n’est-ce pas un peu étrange ? « C’est le Seigneur qu’on prie, pas la relique ; on demande au saint d’intercéder pour nous », répond Céline, 29 ans, responsable de l’Emmanuel à La Madeleine. « Un objet qui a touché un saint est porteur de sa force », explique le père Albert Dalle, curé de La Madeleine. « C’est comme aller sur la tombe de quelqu’un pour penser à lui, ajoute le père Masson. La foi chrétienne n’est pas seulement intellectuelle, elle est sensible au concret. » Et puis ce n’est pas la relique de n’importe quel saint : « Les gens sentaient chez Jean Paul II une force de réconfort. »

La communauté de l’Emmanuel (le prénom signifie « Dieu avec nous ») répond à l’invitation du pape François : prier pour aider les participants au synode sur la famille à prendre des décisions justes (lire ci-contre). Le lien avec Jean Paul II ? « Il s’est beaucoup adressé à la famille, des enfants aux personnes âgées, explique le curé lommois. Par exemple, il a beaucoup insisté sur la miséricorde dans la vie de couple ; l’important ce n’est pas d’être un(e) époux(se) parfait(e), mais de faire des efforts pour s’améliorer. »

Pour la famille

Attention, il ne s’agira pas d’un cours magistral sur Jean Paul II, mais « d’une démarche qui peut parler à tout le monde ».

Loin des questions qui pourraient fâcher, comme la manif pour tous, ou l’intégration des divorcés-remariés, qui sera évoquée lors du synode sur la famille. « Il y aura dans l’assemblée des familles stables, d’autres qui ont des soucis, on priera aussi les uns pour les autres. »

À La Madeleine, « il y aura des chants et des intentions de prières pour la famille », explique Céline. Le groupe de prière de la communauté de l’Emmanuel réunit tous les mercredis soirs une cinquantaine de personnes à l’église Sainte-Marie-Madeleine.

Source : La Voix du Nord

Articles récents

[VIDÉO] Pourquoi la souffrance ?

Si Dieu existe, pourquoi la souffrance ? Si Dieu n’existe pas d’où vient l’amour ? Qui de Dieu ou de ...

Une route de l’Emmanuel pour les JMJ de Panama

Les JMJ de Panama sont déjà l’an prochain ! Au Costa Rica, la Communauté de l’Emmanuel prépare un forum original ...

Reportage : Diane et Louis, volontaires Fidesco à Santiago du Chili

Une aventure familiale de 2 ans au Chili ! Alors que le Pape François est en visite au Chili et au ...

Isabelle « Dieu me parle à travers les personnes étrangères qu’il met sur ma route »

Isabelle vit depuis neuf ans avec sa famille par choix en Seine-Saint-Denis et est bénévole à l’ACAT[1] pour accompagner les ...

Migrations : apprendre à scruter les signes des temps

Une tribune signée par Louis-Etienne de Labarthe, Laurence de Louvencourt, Jean-Luc Moens et Stanislas Jozan A retrouver sur ilestvivant.com Pourquoi ...

Migrations, le regard de l’Église

Extrait du Il est Vivant n°338 : Accueil des migrants – Laissons nous déplacer A retrouver sur ilestvivant.com Comment l’Église ...

FAIRE UN DON DONNER