Retraite pour hommes Paray-le-Monial

Le Père Alain Dumont, membre de l’Emmanuel et curé de Saint-Symphorien-en-Côte-Chalonnaise, prêche une “retraite pour hommes” à Paray-le-Monial.

Interview sur ces retraites pas comme les autres, qui connaissent un succès croissant depuis l’an 2000.

En quoi consiste cette retraite pour hommes ?

Le tourbillon de la vie contemporaine ne favorise pas le silence nécessaire pour se retrouver face à soi-même dans la lumière de Dieu. Cette retraite — en grande partie en silence — tient compte de ce tourbillon en se concentrant sur un week-end, du vendredi soir au dimanche en début d’après-midi pour permettre à chacun de rentrer paisiblement en famille. Elle est vécue dans les grâces de la Communauté de l’Emmanuel, c’est-à-dire la louange et l’exercice des charismes, ainsi que des enseignements à la fois solides et détendus. De longs temps de réflexion et de prière sont aménagés, ainsi que des lieux d’écoute pour permettre de déposer d’éventuels fardeaux ou d’approfondir des questions personnelles.

Quel en est le thème ?

La retraite s’intitule: “Adam, où es-tu ?” (Gn 3,9). Dieu est en quête de l’homme, de l’homme debout et fier de ce qu’il est en tant qu’homme. La Bible est un réservoir fantastique de figures d’hommes qui se sont laissé enseigner par Dieu sur leur identité masculine. Tous n’étaient pas parfaits, loin de là, mais ils tenaient la main de DIEU, et ils se sont révélés de véritables héros dans le quotidien de leur vie. Ils avaient leurs combats, leurs doutes, leurs questionnements, et Dieu, comme un Père, leur a appris le goût de la victoire alors même que tout semblait se dérober sous leurs pas. Alors nous nous mettons à leur école pour découvrir ce qu’est un homme, un père, un époux, un frère, un ami…

Pourquoi est-ce important de faire réfléchir séparément les hommes sur leur place en tant qu’hommes, époux, père, frère, ami ?

Le langage d’aujourd’hui — y compris dans l’Église — est devenu très féminin. Beaucoup d’hommes n’y trouvent plus leur compte. Sans porter de jugement de valeur, il importe de se rappeler qu’il y a une manière masculine de parler, de se parler, qui est différente de la manière dont les femmes parlent et se parlent. Il faut les deux, mais cela fait du bien, parfois, de ne pas les mélanger. C’est la raison pour laquelle, avec Béatrice Dufour, nous avons imaginé de faire une retraite pour homme prêchée par un homme, et une retraite pour femmes prêchée par une femme.

 Qu’est-ce que l’expérience de curé de paroisse et de conseiller conjugal vous apporte pour prêcher ?

C’est d’abord en tant que chapelain de Paray-le-Monial que j’ai lancé ces retraites, encouragé en cela par le père Denis Sonet. La demande est née de ma rencontre avec les pèlerins. En tant que curé, j’ai pu moi-même mettre à profit ce que j’enseigne dans ces retraites et en vérifier la pertinence. Quant à mon travail de conseiller conjugal, il me permet de toucher au plus concret des questions que se posent les hommes engagés dans une vie de couple et de père de famille.

Depuis quand prêchez-vous ce genre de retraite et quels en sont les fruits  ?

Ces retraites sont nées à l’occasion du grand Jubilé de l’an 2000. Nous avons commencé petitement, mais au fil des années, nous approchons le millier d’hommes qui ont participé à ces retraites, que je prêche aussi, à la demande, dans diverses régions de France. Toujours dans le contexte de la Communauté de l’Emmanuel. Les fruits sont extraordinaires et me dépassent absolument ! L’Esprit Saint est à l’œuvre à travers ces quelques heures que nous vivons avec le Christ, humblement, mais totalement.

Contact

Sanctuaires de Paray-le-Monial

03 85 81 56 00
Envoyer un message au contact

Lieu

Sanctuaires de Paray-le-Monial
Place Cardinal Perraud 71600 0

Informations & inscription

  • du vendredi 26 janvier 2018
    au dimanche 28 janvier 2018
  • Journée entière
  • Sanctuaires de Paray-le-Monial
    , 0
Voir le site internet Inscription
FAIRE UN DON DONNER