LA FORMATION

1- UNE ANNÉE DE FONDATION SPIRITUELLE DE L'EMMANUEL À LA MAISON SAINT-JOSEPH

 La première année de formation (dite de propédeutique ou de fondation spirituelle) a lieu à la maison Saint-Joseph à Namur(Belgique) Abidjan (Côte d’Ivoire) ou Salvador de Bahia (Brésil). Les jeunes qui ont le désir de devenir prêtres y vivent une année spirituelle, communautaire et missionnaire, fondatrice pour leur appel au sacerdoce.

UNE ANNÉE

Pour s’attacher à la personne du Christ

Pour vivre en communauté des charisme de l’Emmanuel

Pour discerner un appel sacerdotal, communautaire et missionnaire

« Une année phare avec d’autres mecs qui se posent la même question, enfin ! »

2- DEUX ANS POUR DEVENIR DISCIPLES MISSIONNAIRES DU CHRIST

Après l’Année Saint Joseph, les séminaristes de l’Emmanuel sont ensuite envoyés dans des séminaires ou instituts de formation à Paris, Bordeaux, Lyon, Namur, Bruxelles, Rome, Abidjan ou Salvador de Bahia. Ils poursuivent également leur cheminement communautaire et au contact des familles et de consacrés de la Communauté de l’Emmanuel.

Le 1er cycle du séminaire dure deux ans. Il a pour but de changer le cœur des séminaristes en un cœur de disciple en leur donnant :

Une formation philosophique en vue de la mission

Un approfondissement de l’Ecriture pour choisir résolument le Christ

Des missions courtes en communauté

« On laisse le Seigneur conduire la barque et affiner l’appel propre de chacun »

3- DES MISSIONS LONGUES DURÉES EN FRANCE ET DANS LE MONDE

Après le 1er cycle, il est possible de vivre une mission de longue durée, à l’international ou au niveau local : une expérience missionnaire et de compassion avec des frères et sœurs de la Communauté de l’Emmanuel (Fidesco, le Rocher…)

« Va, rend les autres heureux et tu connaîtras la joie »

4- TROIS ANS POUR DEVENIR LES PRÊTRES DE DEMAIN, PASTEURS SELON LE CŒUR DE DIEU !

Le 2ème cycle du séminaire  veut former les pasteurs fraternels et missionnaires de demain. Il donne pour cela :

Une formation théologique solide, une vie communautaire et fraternelle stimulante, une préparation concrète à la mission de pasteur de demain, un enracinement dans un diocèse en relation avec son évêque, ses prêtres

Après ces trois années de formation vient l’ordination diaconale :

Le séminariste dit un « oui » définitif au célibat et au service de l’Eglise et va suivre une formation auprès de curés expérimentés et zélés

Puis c’est l’ordination sacerdotale. Le prêtre devient frère et père. Il vit la fraternité sacerdotale dans une mission commune, au service du diocèse et de la communauté locale, envoyé par son évêque.