Souscrire à une assurance-vie :

faire perdurer ce à quoi vous croyez !

L’assurance-vie : un contrat d’épargne

Souscrire à une assurance-vie, c’est signer un contrat d’épargne dont le solde est automatiquement versé au jour de votre décès aux personnes désignées dans le contrat.

Si vous en avez besoin, vous pouvez cependant racheter de votre vivant tout ou partie des sommes épargnées, selon les modalités précisées dans le contrat au moment de sa signature

Désigner un bénéficiaire à l’assurance-vie

A la place de vos descendants, ou en plus de ceux-ci, vous pouvez désigner comme bénéficiaires à votre mort, dans la « clause bénéficiaire », d’autres personnes dont des associations ou fondations comme la Communauté de l’Emmanuel par exemple.

Rapprochez-vous de votre assureur pour mettre en place ces dispositions, soit à l’ouverture d’un nouveau contrat, soit pendant la vie du contrat.

Fonctionnement de votre contrat d’assurance-vie

Le montant maximum d’investissement sur un contrat d’assurance-vie n’est soumis à aucun plafond mais ne doit pas être disproportionnée en cas de réserves héréditaires.

Vous pouvez alimenter votre contrat de trois manières différentes :

  • la prime unique: vous versez une somme en une seule fois, dès l’ouverture de votre contrat par exemple.
  • les primes périodiques ou programmées : vous constituez votre épargne petit à petit.
  • les versements libres : vous effectuez des versements à votre rythme, dès que vous avez une rentrée d’argent par exemple.

Dans tous les cas et quelles que soient les conditions proposées par votre assureur, il est nécessaire de conserver votre contrat pendant au moins huit ans pour bénéficier des exonérations fiscales sur les plus-values.


 

Vos questions sur l’assurance-vie :

 

Si je désigne la Communauté de l’Emmanuel comme bénéficiaire de mon assurance-vie, puis-je demander à ce que le versement du capital n’intervienne qu’après mon décès ?

Oui, tout à fait. Vous pouvez effectivement choisir le moment où vous souhaitez faire bénéficier la Communauté de tout ou partie de votre assurance-vie : de votre vivant ou après votre décès.

Dois-je informer que je vous ai désigné comme bénéficiaire de mon assurance-vie ?

Oui, cela est préférable notamment pour faciliter les formalités administratives.

Puis-je modifier en cours de contrat le nom du ou des bénéficiaire(s) de mon assurance-vie ?

Oui, vous êtes toujours libre de modifier le ou les bénéficiaire(s) de votre contrat d’assurance-vie. Vous pouvez ajouter un ou des bénéficiaires(s) ou les remplacer par un ou plusieurs autres(s) qui se partageront le montant disponible.

FAIRE UN DON DONNER