shutterstock_308871071 min
Doctor Checking Weight Of Baby
ben-white-139141 min
Young couple in love outdoor

Au programme

Matin (à partir de 9h30)

  • Conférence : par Aude Mirkovic
  • Messe
  • Déjeuner (possibilité de s’inscrire pour un repas servi sur place ou d’apporter son pique-nique)

Après-midi (à partir de 14h)

  • Ateliers au choix
  • Forum des associations
  • Temps d’actualité : par Blanche Streb, directrice des études d’alliance VITA
  • Présentation des réseaux culture de vie
  • Dîner (prévu sur place et compris dans l’inscription)
  • 20h30 – Veillée

Intervenant :

Grande conférence :

Aude Mirkovic est Maître de conférences en Droit privé, spécialiste du Droit de la Famille. Elle est régulièrement auditionnée par les commissions parlementaires sur la Famille et est porte-parole de l’association « Juristes pour l’enfance ». Elle a publié notamment « Mariage des personnes de même sexe : la controverse juridique » (Téqui, 2013), « PMA-GPA, Quel respect pour les droits de l’enfant ? » (Téqui, 2016) et « En Rouge et Noir », roman (Editions Scholae, 2017).

Conférence : Indisponibilité du corps ou libre disposition de soi?

Le droit protège la personne en son corps, contre autrui mais aussi contre elle-même et le principe d’indisponibilité du corps humain limite la marge de manœuvre de la personne sur son corps.

Cette protection de la personne, malgré elle et parfois contre sa volonté est-elle pertinente dans une société qui revendique une libre disposition de soi toujours plus étendue ? Le consentement pourrait-il devenir le seul critère de l’éthique ? Au contraire, les limites apportées par la société à la libre disposition de soi sont-elles légitimes et, si oui, comment les déterminer?

Autant de questions que la nature sociale de l’homme, dont découle la vie en société, invite à résoudre: l’indisponibilité du corps humain est-elle donc protectrice, ou liberticide ?

Ateliers au choix :

Atelier 1 – Les enjeux philosophiques et théologiques du transhumanisme
Le transhumanisme voudrait en finir avec la faiblesse et la fragilité du corps et, dans certaines de ses versions, abolir toute frontière entre la machine et le vivant. Comment redécouvrir le sens de notre corporéité ? Que nous enseigne à ce sujet le mystère de l’Incarnation rédemptrice ?
Philippe Gagnon, docteur en théologie et docteur en philosophie des sciences, enseigne au Centre Théologique de Meylan-Grenoble. Il intervient également dans les programmes d’ingénierie biologique et de bioéthique à l’Université Catholique de Lyon.
Philippe Gagnon, docteur en théologie et docteur en philosophie des sciences, enseigne au Centre Théologique de Meylan-Grenoble. Il intervient également dans les programmes d’ingénierie biologique et de bioéthique à l’Université Catholique de Lyon.
Atelier 2 – Quand le corps nous lâche : peut on choisir l’heure de la mort ?
Comment répondre à ceux qui souffrent et qui demandent de l’aide ? Quels repères pour les professionnels de santé et les accompagnants face aux évolutions récentes de la législation ?
Docteur Matthieu Cretinon, médecin en soins palliatifs à Chambéry
<strong>Docteur Matthieu Cretinon</strong>, médecin en soins palliatifs à Chambéry
Atelier 3 – Le désir de Dieu inscrit dans la chair de l’homme – Sagesse biblique et corps humain
Que nous dit la Sagesse biblique, notamment le livre de la Genèse, du corps humain ? Et comment l’expérience de Dieu peut investir toute la réalité concrète du corps physique et faire espérer l’entrée de la chair dans la vie éternelle ?
Père Patrick Faure, professeur d’Écritures Saintes au collège des Bernardins, recteur de la cathédrale de Grenoble
<strong>Père Patrick Faure</strong>, professeur d’Écritures Saintes au collège des Bernardins, recteur de la cathédrale de Grenoble

Atelier 4 – La place du corps dans la relation à l’autre  : ce que nous enseigne la relation au plus pauvre
Jean-Marc Potdevin , à travers son experience auprès des personnes de la rue, conduiera notre réflexion sur la place du corps dans la relation. Comment réagir devant un corps abîmé ? Comment considérer son propre corps souffrant ? Comment le regard et le toucher peuvent restaurer le sentiment d’exister ? Que peut apporter le monde numérique à la relation ?
Jean-Marc Potdevin est un ingénieur et entrepreneur audacieux, ancien vice-président de Yahoo ! Europe, marié et père de famille, il poursuit son parcours professionnel dans l'univers des nouvelles technologies de l'information. Il est le créateur du réseau
<strong>Jean-Marc Potdevin</strong> est un ingénieur et entrepreneur audacieux, ancien vice-président de Yahoo ! Europe, marié et père de famille, il poursuit son parcours professionnel dans l'univers des nouvelles technologies de l'information. Il est le créateur du réseau

Temps d’actualités :

Blanche Streb

Blanche Streb est docteur en pharmacie, elle est directrice de la recherche et de la formation d’Alliance VITA, une association qui agit selon deux axes : l’aide aux personnes confrontées aux épreuves de la vie et la sensibilisation du public et des décideurs aux enjeux bioéthiques et à la protection de la vie humaine. Elle travaille particulièrement sur les questions scientifiques et les enjeux liés aux biotechnologies.

PMA, GPA, recherche médicale, euthanasie… les sujets au cœur des débats politiques, sociaux et législatifs sont nombreux et délicats, notamment avec la révision annoncée des lois de bioéthique en 2018.  Blanche Streb donnera, à travers une interview diffusée sur les 3 sites des Journées, des clefs de compréhension des toutes dernières actualités bioéthiques…

Infos pratiques et inscriptions

Lieu et horaires :

Le samedi 11 Novembre 2017 de 09h30 à 22h00
Basilique du Sacré-Cœur de Grenoble

Prix d’inscription : 

  • tarif normal 30 €
  • tarif étudiant 25 €

Pour le déjeuner il est possible de s’inscrire pour un repas servi sur place ou d’apporter son pique-nique.
Pour le dîner, le repas est prévu sur place et compris dans le prix de l’inscription.

Le nombre de places est limité !
Au-delà du 1er novembre, les frais d’inscription sont majorés de 5 €.

FAIRE UN DON DONNER