Où es-tu quand je souffre ? – Week-end médecins 2018

La 10è édition du Rassemblement des médecins, chirurgiens et étudiants en médecine aura lieu du 16 au 18 mars prochains. Une rencontre orientée vers la question de la souffrance. Quatre questions à Vincent Chaume, responsable de cette initiative.

Pourquoi avoir choisi ce thème : “Ou es-tu quand je souffre ?”

C’est d’abord une réelle demande des participants ! La souffrance du patient mais aussi celle du soignant sont souvent revenues dans les fiches d’évaluations que nous avons récupéré après l’évènement. Le soignant est souffrant, et souvent sa souffrance n’est pas verbalisée. C’est pourquoi il est important de délier les langues de nos confrères. Ils doivent se sentir épaulés par des confrères qui vivent cette souffrance et peuvent leur partager comment ils l’ont traversée.

Le lieu de Paray-le-Monial avec la dévotion au Cœur de Jésus est très associé à ce rassemblement des médecins. Dieu y répond particulièrement à cette question “Ou es-tu quand je souffre ?”. Notre objectif – au delà de permettre au médecin de rencontrer d’autres confrères, de former son intelligence avec ces différents ateliers et enseignements magistraux – est surtout de lui permettre de se laisser rencontrer par le Seigneur et de venir reposer sur son Cœur.


Inscriptions

Rassemblement du vendredi 16 mars 14h au dimanche 18 mars 14h à Paray-le-Monial

M’inscrire à la 10è rencontre des Médecins


Quels fruits le rassemblement de l’an dernier a t’il porté ?

Le fruit objectif de ce rassemblement c’est la demande de création de fraternités de médecins. Se réunissant une fois tous les 2 mois, elles sont un prolongement des rencontres à Paray-le-Monial. Les médecins s’y retrouvent pour prier ensemble et partager sur ce qui fait leur quotidien professionnel. Aujourd’hui, on compte 14 fraternités en Europe et 3 en Afrique.

Ce réseau de confrères qui se développe porte lui-même du fruit. Il donne aux médecins le courage d’être chrétiens dans l’exercice de leur profession. de témoigner dans le monde professionnel. Il ouvre le cœur des praticiens à la miséricorde et à la compassion envers leurs patients, et leur intelligence aux questions éthiques. Enfin, il les invite à se positionner en âme et conscience vis à vis des enseignements de l’Évangile.

Comment la figure du Christ médecin vous inspire-t-elle ?

La parabole du Bon Samaritain nous montre que le Christ est à la fois le souffrant et celui qui vient apporter un sens à la souffrance et l’habiter. Comme à l’aubergiste de cette histoire, Dieu nous dit à propos de notre patient : “Prends soin de lui” (Luc 10, 35). Cela implique pour le médecin de prendre soin médicalement du patient, avec le plus de compétence possible dans sa pratique et en se tenant au fait de ce qui se pratique dans le monde médicale, et dans le même temps d’avoir ce regard plein de compassion vis à vis du patient et de s’occuper aussi de son âme.

Le Bon Samaritain confie l’indigent à un hôtelier, et nous nous sommes ces aubergistes dont la compétence n’est pas dans la location de chambres ou la confection de repas, mais dans la pratique du soin. Être médecins, c’est une vocation très particulière qui répond à un appel de Dieu. Le Seigneur nous a appelés à prendre soin de son peuple d’une façon particulière, par la médecine. A l’exemple des apôtres, nous sommes envoyés sur les chemins pour annoncer le Christ et guérir les malades, mais avec cette différence notable que nous avons cette compétence technique et matérielle pour parfaire cette guérison. Comme tout disciple du Christ nous sommes envoyés sur les chemins avec cette mission de guérir.

Pourquoi évangéliser les médecin en particulier ?

L’évangélisation du cœur du médecin est un enjeu extraordinaire. Elle permet  au Seigneur de rencontrer quotidiennement une trentaine de patients par le cœur du médecin. Et cela 5 jours par semaines, 52 semaines par ans… cela nous donne un ordre d’idée de l’enjeu de l’évangélisation des médecins. On touche une foule innombrable en touchant le cœur du médecin. Et cela s’étend au monde. Nous sommes partis en Belgique, puis dernièrement, en Afrique. Nous somme invités, partout ou nous sommes, à mettre ce zèle dans le cœur des toubibs pour qu’ils le mettent dans le cœur des patients.


Emmanuel Médecins démarre en Afrique !

Un premier rassemblement africain d’Emmanuel-médecins a eu lieu à Kigali du 6 au 13 décembre 2017. Suite à cela, trois lieux fraternels de médecins sont nés : au Rwanda, au Burundi, en RDC. Ils avec des groupe de médecins en France, ils se portent mutuellement dans la prière.

Le Christ prend soin de ceux qui soignent.

Regarder, se laisser regarder. A l’occasion du 9è rassemblement des médecins en 2017 à Paray-le-Monial, éclairages sur la mission d’Emmanuel Médecins.

Lire ici.

Articles récents

Une route de l’Emmanuel pour les JMJ de Panama

Les JMJ de Panama sont déjà l’an prochain ! Au Costa Rica, la Communauté de l’Emmanuel prépare un forum original ...

Reportage : Diane et Louis, volontaires Fidesco à Santiago du Chili

Une aventure familiale de 2 ans au Chili ! Alors que le Pape François est en visite au Chili et au ...

Isabelle « Dieu me parle à travers les personnes étrangères qu’il met sur ma route »

Isabelle vit depuis neuf ans avec sa famille par choix en Seine-Saint-Denis et est bénévole à l’ACAT[1] pour accompagner les ...

Migrations : apprendre à scruter les signes des temps

Une tribune signée par Louis-Etienne de Labarthe, Laurence de Louvencourt, Jean-Luc Moens et Stanislas Jozan Pourquoi publier un numéro d’Il ...

Migrations, le regard de l’Église

Extrait du Il est Vivant n°338 : Accueil des migrants – Laissons nous déplacer Comment l’Église parle-t-elle des flux migratoires ...

Où es-tu quand je souffre ? – Week-end médecins 2018

La 10è édition du Rassemblement des médecins, chirurgiens et étudiants en médecine aura lieu du 16 au 18 mars prochains. Une ...

FAIRE UN DON DONNER