Aux sources de l’art et de la foi : une retraite pour les artistes

Unifier le talent des artistes avec leur foi, tel est l’enjeu de la retraite spirituelle proposée aux artistes professionnels par la Communauté de l’Emmanuel du 15 au 18 mars 2018. Explications par Stéphane qui co-organise cet événement.

Pour l’Église, quel est l’enjeu d’aller vers les artistes ?

Dans la Communauté de l’Emmanuel nous sommes sensibles au chant, à la liturgie. L’évangélisation par le beau n’est pas anecdotique. Jean-Paul II reprenait souvent une phrase de Dostoïevski : « C’est la beauté qui sauvera le monde ». Ceux qui gèrent la beauté ce sont les artistes ! D’ou l’importance d’aller vers eux.

Qu’est ce qui vous a poussé à organiser cette retraite spécialement pour artistes ?

Cet été avec ma femme nous étions responsables de la session 25-35 ans à Paray le Monial. Nous y avons lancé les « After de Paray », des soirées artistiques dans la Basilique du lieu. Durant la première moitié des artistes se produisaient, tandis que dans second temps le Saint Sacrement était exposé pour un temps d’adoration, tout cela dans un cadre illuminé par Jean-Baptiste Brejeon de Kalalumen. Tous les soirs de la semaine, entre 400 et 500 personnes étaient présentes, autant des sessionistes que des parodiens.

Faisant le bilan de la session, nous avons expérimenté une certaine frustration. Les artistes se produisent toujours gratuitement, pour les autres. Alors l’idée nous est venue d’organiser un jour une retraite pour les artistes, pour qu’ils puissent recevoir à leur tour. En apprenant quelques temps après que Jean-Baptiste Brejeon serait du 15 au 18 mars à la Trinité des Monts à Rome pour répéter pour un évènement important en décembre prochain nous avons compris que cela ferait un cadre magnifique et approprié pour cette retraite. Nous avons alors appelé le Père Pascal Fagniez -lui-même artiste et auteur du livre « Jean-Paul II et les artistes » en 2007- et nous avons constitué une équipe et commencé à établir le fil rouge de cette retraite.

En quoi consiste cette retraite ?

Nous avons choisi le thème : « Écoute Israël, tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force » (Dt 6, 4-5), pour faire prendre conscience aux artistes qu’ils ne peuvent donner le meilleur d’eux-mêmes que quand leurs émotions sont unifiées avec leur raison, et unifiées avec la vérité. Ils ont des émotions extraordinaires qui sont belles, mais si elles ne sont pas dans l’axe de la vérité et de la raison, ils passent à côté de leur véritable vocation. Nous aurons pour cela des ateliers avec Nathalie Loevenbrück.

C’est également à l’intérieur de l’Église qu’ils peuvent donner le meilleur d’eux-mêmes. Il faut qu’il ait une réconciliation entre eux et une institution qu’ils peuvent percevoir comme désuète, ringarde… Coup de chance, nous pourrons célébrer la messe au Vatican pour matérialiser cette démarche, et nous avons la grande chance d’être reçus par Mgr Fisichella, du dicastère pour la Nouvelle évangélisation et les artistes. Ce n’est pas anodin qu’il libère 2h de son emploi du temps pour nous recevoir.

Le but du parcours est donc de les unifier eux-mêmes, d’être accueillis par l’Église et leur permettre d’aller vers elle.

Peut-on encore s’inscrire ?

Il reste des places. Vous pouvez vous inscrire ou demander davantage d’informations en adressant un mail à jeviens@dieucreateur.com

Informations pratiques

Du 15 au 18 mars 2018

Église de la Trinité des Monts, Rome.

Environ 250 € tout compris pour les 4 jours (hors voyage)

Contact : jeviens@dieucreateur.com

Je m’inscris à la retraite