Une jeune de l’Emmanuel intervient au Synode

Mardi 16 octobre 2018, Desfortunées Feupeussi, une jeune de la Communauté de l’Emmanuel du Cameroun est intervenue au Synode pour les jeunes qui se tient actuellement à Rome. Voici une interview sur son intervention devant le Saint Père et le contenu de son intervention, à propos des jeunes d’Afrique.

Desfortunées Feupeussi, crédit @ Nicolas Seneze pour La Croix

Saint Père, honorables participants ,

Dans le cadre de mon cheminement personnel et des missions d’évangélisation avec la Communauté de l’Emmanuel auprès des jeunes de plusieurs régions du Cameroun, j’ai observé des points concrets qui me semblent bien pour aider les jeunes à s’ouvrir et à cheminer avec le Christ.

La société dans laquelle je vis est fortement marquée par des maux tels que la corruption, la délinquance juvénile, le chômage, la famine, la prostitution, la sorcellerie,  le mariage précoce, le favoritisme, la prolifération des nouvelles religions, la délinquance sexuelle… Ajoutez à cela le conformisme et la mode du « tout le monde le fait », il est assez difficile pour nous jeunes, de retrouver de vrais repères. Bon nombre sont ceux qui ne savent même pas qu’il existe une vraie joie qui n’a rien à voir avec les joies éphémères que nous propose la société. C’est dans ce contexte que le jeune doit pouvoir choisir la joie de l’Amour de Dieu et être un témoin du Christ. Avoir des modèles, être accompagné dans la charité et avoir des services ou responsabilités qui lui sont confiés, sont des éléments concrets qui peuvent aider le jeune à se frayer un chemin dans la société.

Les jeunes ne reproduisent que ce qu’ils voient. Il est donc important d’avoir autour d’eux des personnes qui vivent une foi authentique. Au début de mon cheminement avec la Communauté de l’Emmanuel, je découvrais l’Amour de Dieu dans les sacrements, ma vie intérieure, mais surtout sur le visage des frères de communauté, telle une saveur qu’ils répandaient autour d’eux. Voir leur engagement, leurs grands désirs, leur radicalité dans leurs choix de vie dans le Seigneur a été pour moi le moteur de ce profond désir de m’abandonner à l’Amour de Dieu et de devenir un témoin du Christ.

L’accompagnement personnel, que je vis dans une vraie liberté, reste un grand appui pour avancer petit à petit, avec de grands désirs, vers la sainteté. Le fait d’avoir des personnes qui nous suivent dans la charité, sans jugements ni accusations, nous donne d’avoir pleinement confiance en ces personnes et d’avoir envie d’aller toujours plus loin avec le Seigneur. La patience de l’accompagnateur qui nous aide à poser de petits pas de conversion l’un après l’autre, fait voir ce Dieu qui est plein d’amour pour l’Homme.

Le jeune se réalise quand il est en action. Je suis toujours touchée par les services que l’on me propose dans ma communauté, mais avec le soutien des frères et la force de l’Esprit Saint, j’y vais et à chaque fois je me découvre des talents et des manquements. Ceci crée en moi un désir de me donner encore plus. Proposer des services, des responsabilités aux jeunes tout en les accompagnant dans l’exécution, les aide concrètement à avancer vers la sainteté.

Des jeunes qui ont autour d’eux des personnes qui vivent une foi authentique, qui sont suivis par des personnes qui ne les jugent pas et ne les critiquent pas, mais par ailleurs leur confient progressivement des responsabilités des plus petites aux plus grandes seront des jeunes épanouis et auront un grand désir d’aller jusqu’au bout de leur vocation à la sainteté dans l’une des vocations spécifiques choisies.

Voir ainsi la présence de Dieu dans mon cheminement jusqu’ici sème une espérance profonde en moi. Mais par ailleurs, les situations alarmantes qui nous entourent me questionnent sur comment rester radical et fidèle dans ce choix de vie avec Jésus, et surtout comment faire un monde meilleur pour les autres, être un soutien pour les autres jeunes.

Je vous remercie !