Réjouis-toi, Comblée de grâce – Genèse d’un chant

A l’occasion de la prochaine fête de l’Immaculée Conception, penchons nous sur le chant Réjouis-toi, Comblée de grâce. Eclairages du Père Alain Dumont qui a écrit les paroles de ce chant dont la musique a été composée par le Père Markus Wittal.

Quelles ont été vos sources d’inspiration ?

J’avais voulu prendre des titres de Marie qui sont dans l’hymne acathiste comme « Vierge toute sainte », « Miroir de l´Église », dans le Cantique des Cantiques comme « la Bien-Aimée » ou « colombe sainte », dans la Bible comme « Tu as reçu la grâce de fouler au talon la tête du serpent » (Genèse 3) ou encore dans la tradition la plus ancienne de l’Église comme « Mère des hommes, Mère de Dieu ».

Pourquoi avez-vous écrit les paroles de ce chant ?

L’idée est de donner un contenu théologique, un fond de tradition au delà de la composition musicale. Quand j’ai composé Réjouis-toi, Comblée de grâce, j’ai voulu raconter pourquoi Marie est si importante dans le plan du Salut. On retrouve également cela dans le chant Couronnée d’étoiles.

Marie a accueilli un mystère attendu depuis la nuit des temps par tout son peuple. Elle fait partie d’une génération merveilleuse du peuple d’Israël. Pierre, Jean, Matthieu… font partie de cette génération qui a engendré Jésus. Dans la Bible, tout est en fonction du peuple. Si tu t’élèves, tout le peuple est élevé avec toi, si tu tombes, c’est tout le peuple qui tombe avec toi. Il y a là une notion de fraternité extraordinaire, qui nous interroge beaucoup dans notre époque individualiste.

En quoi cela nous guide vers le mystère de l’Amour de Dieu ?

Nous allons vers les noces éternelles. Ce qui se passe dans le ventre de Marie ce sont ces épousailles. Sur la Croix elles deviennent indissolubles : l’époux est fidèle, même si l’épouse est infidèle jusqu’à tuer l’époux.