Devenez missionnaires avec saint Marc !

Le parcours saint Marc, qu’est-ce que c’est ?

On peut avoir rencontré le Christ et ne pas être converti. C’est le cas du jeune homme riche : il est touché par Jésus, mais il n’arrive pas à lâcher ce qu’il possède pour marcher à sa suite. Avec le parcours saint Marc, nous voulons permettre à ceux qui ont reçu une première annonce du Christ de pleinement le suivre. Or, le grand formateur c’est Jésus ! Nous proposons donc un cheminement de conversion pour devenir disciples-missionnaires, au travers de temps réguliers, particulièrement inspirés par la Parole de Dieu.

Sur notre site internet, vous pourrez retrouver 4 ans de témoignages sur le parcours en version audio, pour en savoir plus.

Que contient une rencontre du parcours saint Marc ?

Chaque rencontre du parcours comprend un enseignement, un temps de partage (8 personnes), un temps de prière puis des questions pour appliquer la Parole de Dieu à notre vie dès notre retour chez nous.

Exemple : Étape 5 : Étude sur “Veux-tu être avec Lui ?” (Marc 3,7-4, 34 + Jean 15, 1-8)

Mise en relief du passage de l’institution des 12 (Marc 3, 13-19) et en particulier du verset “Il en fit douze pour être avec Lui et pour les envoyer prêcher” (3,14)

-La fécondité : le primat de l’union à Dieu sur l’action

-La prière mystère de fécondité

Questions :

-Est-ce que j’accepte d’aimer le Christ pour Lui-même ?

-Comment je m’organise pour prendre un temps de prière quotidien ?

Quelle est la plus grande force de ce parcours ?

Il permet au chrétien de faire l’unité entre 3 domaines importants :

-la Bible, dont il fournit une vraie explication,

-la dimension spirituelle : comment vivre cela dans la prière et l’union à Dieu,

-la dimension pastorale : comment on gouverne selon la vision de Jésus.

Le résultat est l’élaboration d’un socle commun pour tous les missionnaires dans l’Église. Cela facilite la compréhension réciproque et le travail, car dans l’Église on ne travaille jamais seul.


Prière de confiance au Père pour le parcours saint Marc

Père Seigneur du ciel et de la terre,

Toi qui me dis aujourd’hui « Tu es mon fils (ma fille) bien-aimé(e) » (Mc 1,11), je viens remettre ma vie entre tes mains avec confiance, pour vivre en Église cet itinéraire spirituel.

C’est à une « nouvelle naissance » (Jn 3,5) que j’aspire, une transformation de ma personne, une conversion, fruit d’une intimité plus grande avec toi.

Je te dis aujourd’hui mon désir de chasser toute tristesse, tout regard sur moi, pour accueillir ton amour et entrer dans la louange de toute l’Église.

Je te dis mon désir d’honorer mon intelligence en te cherchant à travers ta Parole et les enseignements reçus. A travers les « cénacles », je sais que tu veux me faire découvrir ton Église en me donnant des frères. Je les reçois comme un moyen pour être gardé(e) dans ton amitié.

Je le confie ma prière quotidienne, viens m’en montrer la nécessité, ou la préserver, afin que j’entre petit à petit dans une vraie conversation avec toi.

Enfin, j’accepte mon baptême, qui fait de moi un prophète, un missionnaire, pour annoncer ton Nom par le simple témoignage.

C’est à l’école de ton Fils qu’il me faut revenir pour accueillir le don que tu me fais, lui qui a dit « mon joug est aisé et mon fardeau léger » (Mt 11, 28). Tout au long du Parcours Saint Marc, je veux porter ce joug, c’est-à-dire consentir à la Parole, afin d’entrer dans une liberté plus grande pour vivre en humble serviteur et ami.


Ressources :

Site du parcours

Article sur le parcours

Articles récents

Une route de l’Emmanuel pour les JMJ de Panama

Les JMJ de Panama sont déjà l’an prochain ! Au Costa Rica, la Communauté de l’Emmanuel prépare un forum original ...

Reportage : Diane et Louis, volontaires Fidesco à Santiago du Chili

Une aventure familiale de 2 ans au Chili ! Alors que le Pape François est en visite au Chili et au ...

Isabelle « Dieu me parle à travers les personnes étrangères qu’il met sur ma route »

Isabelle vit depuis neuf ans avec sa famille par choix en Seine-Saint-Denis et est bénévole à l’ACAT[1] pour accompagner les ...

Migrations : apprendre à scruter les signes des temps

Une tribune signée par Louis-Etienne de Labarthe, Laurence de Louvencourt, Jean-Luc Moens et Stanislas Jozan Pourquoi publier un numéro d’Il ...

Migrations, le regard de l’Église

Extrait du Il est Vivant n°338 : Accueil des migrants – Laissons nous déplacer Comment l’Église parle-t-elle des flux migratoires ...

Où es-tu quand je souffre ? – Week-end médecins 2018

La 10è édition du Rassemblement des médecins, chirurgiens et étudiants en médecine aura lieu du 16 au 18 mars prochains. Une ...

FAIRE UN DON DONNER