Ouverture des causes de canonisation de Cyprien et Daphrose Rugamba

Cyprien et Daphrose Rugamba

Le 18 septembre prochain, s’ouvriront à Kigali, capitale rwandaise, les causes de canonisation de Cyprien et Daphrose Rugamba. Assassinés le 7 avril 1994, premier jour du génocide au Rwanda, ils avaient fondé quelques années auparavant la Communauté de l’Emmanuel dans ce pays. La réputation de sainteté de ce couple répandue dans tout le pays a poussé la Communauté de l’Emmanuel à demander l’ouverture de leurs causes de canonisation. Pour les promouvoir, elle a nommé un postulateur commun aux deux causes Dr Waldery Hilgeman (également postulateur des causes du cardinal François-Xavier Nguyen Van Thuân, Julius Nyerere –Tanzanie et du Cardinal Maurice Otunga – Kenya et le vice-postulateur de celle Chiara Lubich) et deux vices postulateurs François-Xavier Ngarambe et le frère Reginald Cruz. L’évènement sera présidé par Monseigneur Thaddée Ntihinyurwa, archevêque de Kigali, dans la cathédrale Saint Michel à 15h. Le lendemain, au cours d’un week-end jubilaire les membres de l’Emmanuel au Rwanda célèbreront les 25 ans de la Communauté.

Brève biographie

Cyprien (1935-1994) et Daphrose (1944-1994) sont originaires de la même paroisse au sud du Pays. Après deux ans et demi de séminaire, Cyprien poursuit des études d’histoire au Burundi et en Belgique. Il travaille dans la haute administration. Spécialiste reconnu des sciences humaines, il consacre une grande partie de son temps à la poésie, à la musique et à la chorégraphie. Quant à Daphrose, elle devient enseignante. Par la suite, elle se consacrera à ses enfants. Le couple se marie en janvier 1965 mais connaîtra de grandes difficultés conjugales jusqu’à la conversion de Cyprien en 1982 pour laquelle priait ardemment son épouse. Dès lors ils deviennent un couple où l’amour, la tendresse, la délicatesse, la connivence sont visibles de tous. Cette expérience de l’épreuve de leur mariage et l’action guérissante de la conversion leur donne une force particulière pour l’évangélisation des couples africains. Ils vivent alors une vie de foi intense à travers le renouveau charismatique et les groupes de prières. Ils exercent la compassion particulièrement auprès des malades et des enfants des rues. Ils rencontrent la Communauté de l’Emmanuel en 1989 par l’intermédiaire de Fidesco, lors d’un séjour à Paray-le-Monial. De retour dans leur pays, ils commencent une maisonnée (groupe de partage hebdomadaire). Le premier week-end communautaire a lieu les 22-23 septembre 1990. La Communauté de l’Emmanuel au Rwanda est née. Au moment de leur mort 3 ans après, la Communauté compte une centaine de membres rwandais. Aujourd’hui, ils sont 1000.

Leur attitude pacifiste ainsi que les prises de positions publiques de Cyprien dénonçant les appels à la violence et la mention ethnique sur les cartes d’identité dans le climat de guerre civile montante, ont placé les Rugamba en tête des personnalités à abattre. Ils seront assassinés le premier jour du génocide à leur résidence avec 6 de leurs 10 enfants.

Commission diocésaine

La commission diocésaine des causes de canonisation sera présidée par Rév. Père Jean-Bosco Ntagungira, Délégué Épiscopal, de Rèv. Père Martin Uwamungu, Promoteur de Justice ainsi que de Madame Edith Kayitesi , Notaire et Madame Donatila Mukeshimana, Notaire Adjointe. La partie diocésaine de la cause a pour but à travers les témoignages et le travail des historiens constitués en commission historique, de vérifier les vertus héroïques et la réputation de sainteté du serviteur de Dieu (qualificatif donné à une personne dont la cause de canonisation est ouverte). Les éléments de l’enquête seront ensuite transmis au Saint Siège à qui il appartiendra de statuer sur la question. Ce processus de canonisation établi par l’Église catholique conduit à la reconnaissance officielle d’une personne comme ‘sainte’, qui est proposée comme modèle exemplaire de vie chrétienne. Un culte public peut alors lui être rendu.

Prière

Père saint,
Nous te prions pour la béatification des serviteurs de Dieu Cyprien et Daphrose.
Donne-nous d’avoir toujours, comme eux, un zèle incessant pour l’adoration, un cœur brûlant d’amour pour toi, une compassion agissante pour tous ceux qui souffrent.
Aide-nous à nous donner sans compter au service de l’évangélisation des familles et des pauvres.

En communion avec Cyprien et Daphrose, nous te confions spécialement les couples qui rencontrent des difficultés conjugales et les personnes qui peinent à pardonner à leurs ennemis et nous te demandons de faire de nous des instruments de paix.
Par l’intercession des serviteurs de Dieu, nous osons te demander, selon ta volonté, la grâce de… (on exprime une prière)
Seigneur, accorde-nous la paix et la grâce qu’avec foi nous te demandons.

Amen.