Nouvelles de l’ESM Manille

ESM Manille © Communauté de l'Emmanuel 2014

Benoît Fouques Duparc est directeur de l’ESM Manille depuis un an. Il nous donne des nouvelles de son école. 

> Depuis ta prise de fonction, qu’as-tu reçu de cette mission ?

Beaucoup de joie ! Joie de voir les visages des jeunes s’éclairer, au fur et à mesure de leurs rencontres avec le Seigneur. Joie de voir combien, au contact des étudiants de l’ESM, les personnes rencontrées pendant l’année sont stimulées dans leur foi et leur espérance. Joie de voir les jeunes prendre la mesure de leurs talents, prendre conscience de l’urgence de la mission, grandir dans l’exercice de leur liberté. Joie des rencontres avec les frères et sœurs de communauté de passage à Manille.

> Qu’est-ce qui te touche personnellement dans cette mission ?

Je vois de près le Seigneur à l’œuvre pour faire grandir ses enfants. L’amour de mon équipe pour les jeunes qui lui sont confiés. La disponibilité des frères et sœurs de la Communauté des Philippines pour accompagner l’école. Le Seigneur me donne de découvrir ma fécondité de célibataire. Et cette mission est portée dans la prière par une multitude de personnes !

>  Quels sont les évènements qui ont le plus marqués les jeunes l’an dernier et pourquoi ?

Au retour d’une retraite, Raul, l’un des jeunes, a appris la mort de son père. Tous ensemble, nous avons prié pour lui. Les jeunes ont expérimenté concrètement la force de la prière des frères.

Un des derniers cours de l’année portait sur la bioéthique. Nous avions invité le Dr. Ligaya Acosta, philippine, spécialiste de ce sujet, et responsable pour l’Asie d’une association qui promeut la défense de la vie. Elle a témoigné de sa conversion, intervenue après 20 années passées au Ministère de la Santé à promouvoir le Planning Familial. Les jeunes ont été impressionnés par la manière dont cet ancien haut fonctionnaire, et son mari qui l’accompagnait, vivent leur mission. Simplicité de vie, confiance totale dans l’action de l’Esprit Saint, malgré les épreuves (leur maison a été détruite par le cyclone d’octobre), les attaques personnelles, et les menaces de mort.

A plusieurs reprises, les étudiants ont eu l’occasion de rencontrer différents responsables de l’Eglise catholique : notamment l’évêque du diocèse, le Secrétaire du Conseil pontifical pour les communications sociales, le Secrétaire du Conseil pontifical pour la famille. Ils ont été touchés par leur simplicité, leur proximité avec les jeunes, leur écoute, leur souci d’évangéliser, et la manière dont ils vivent leur missions en serviteurs de l’Eglise.

En novembre, l’ESM a participé à une rencontre de deux jours sur le thème des réseaux sociaux (Catholic Social Media Summit). Plusieurs milliards de personnes utilisateurs des réseaux sociaux se retrouvent quotidiennement sur le nouveau « continent numérique ». Les jeunes y passent une grande partie de leur vie. Les étudiants ont été interpellés par l’appel de l’Eglise catholique à investir ce nouveau monde pour y porter la Bonne Nouvelle. Plusieurs étudiants ont mis en pratique dans la foulée les bonnes idées présentées : notamment dans leur manière d’utiliser Facebook. Je citerais aussi les rencontres avec Hervé Marie et Martine Catta et les frères et sœurs de communauté de passage à Manille, qui ont témoigné sur les débuts de la Communauté, sur Pierre Goursat ou sur leur rencontre personnelle avec le Christ, et la manière dont ils vivent la mission.

> Comment est composée la promo 2014-2015 ? 

Douze jeunes de 21 à 29 ans, 2/3 asiatiques, 1/3 européens. Un joueur de clarinette, un très bon dessinateur, une spécialiste des bouquets… Ils viennent du Timor Oriental, de France, d’Indonésie, des Philippines, du Vietnam. Quatre sont encore étudiants (école de commerce, ingénieur, graphistes) ; Deux viennent de terminer leurs études : infirmière, psychologie ; Six travaillent déjà : médecin, ingénieur réseaux, graphiste, chef de marché, enseignante, chef de projet.

>  Quel est le programme de cette nouvelle année ? 

L’ESM Manille suit le programme commun aux 4 ESM. Après une session intensive de mise à niveau en anglais, animée en août par Chantal Robin, la rentrée a eu lieu le 1er septembre.

Traditionnellement, la troisième semaine après la rentrée est entièrement consacrée à une formation sur la liturgie. Steve Lawrence est donc venu d’Australie pour nous préparer à la mission (pour la petite histoire, Steve est un ancien joueur de football professionnel).

Côté détente, l’Ultimate Freesbee a fait son entrée parmi les sports pratiqués à l’ESM, aux côtés du jogging, du badminton (nous avons des champions !) et du basketball. Autre nouveauté, la table de salle à manger accueille maintenant des matches de tennis de table de haut niveau.

Enfin, l’évènement majeur de l’année sera la venue du pape aux Philippines du 15 au 19 janvier prochain ! Nous ferons tout pour le rencontrer lors de son passage à Manille (notamment à l’université « royale et pontificale » Saint Thomas). A noter : notre pape Francis connait très bien l’ESM Manille ! L’année dernière, les étudiants lui ont écrit une carte, qui fut remise en mains propres par notre sœur de communauté philippine, Joyce Martin (cf. photo ci-contre).

A suivre…

Articles récents

Fidesco passe sur RTL

En 2018, ils ont décidé de changer de vie ! Thomas et Perrine d’Hérouville partent comme volontaires FIDESCO pour 2 ...

[VIDÉO] Pourquoi la souffrance ?

Si Dieu existe, pourquoi la souffrance ? Si Dieu n’existe pas d’où vient l’amour ? Qui de Dieu ou de ...

Une route de l’Emmanuel pour les JMJ de Panama

Les JMJ de Panama sont déjà l’an prochain ! Au Costa Rica, la Communauté de l’Emmanuel prépare un forum original ...

Reportage : Diane et Louis, volontaires Fidesco à Santiago du Chili

Une aventure familiale de 2 ans au Chili ! Alors que le Pape François est en visite au Chili et au ...

Isabelle « Dieu me parle à travers les personnes étrangères qu’il met sur ma route »

Isabelle vit depuis neuf ans avec sa famille par choix en Seine-Saint-Denis et est bénévole à l’ACAT[1] pour accompagner les ...

Migrations : apprendre à scruter les signes des temps

Une tribune signée par Louis-Etienne de Labarthe, Laurence de Louvencourt, Jean-Luc Moens et Stanislas Jozan A retrouver sur ilestvivant.com Pourquoi ...

FAIRE UN DON DONNER