Mission à Rennes pendant la semaine sainte

La semaine sainte a été l’occasion pour l’école d’évangélisation (ESM) de Paray-le-Monial de mener sa deuxième mission de l’année. Après Aix-en-Provence au début de l’Avent, la paroisse Saint Hélier à Rennes l’a accueillie pour préparer et fêter Pâques. La semaine a commencé par un temps de mission avec les paroissiens et s’est conclue par un Triduum pascal ouvert à tous et particulièrement les jeunes.

Le Père Paul de la Morinière, curé de la paroisse, nous explique la genèse et le but de cette mission :

« En 2005, l’ESM est venue mener une première mission dans la paroisse Saint Hélier. Le premier fruit a été la mise en place de l’adoration perpétuelle. Ce projet a aussi permis de faire travailler les paroissiens ensemble et de créer davantage de liens entre eux. Cette atmosphère chaleureuse a notamment amené certains paroissiens à entrer dans la Communauté de l’Emmanuel.

En 2010, la deuxième mission s’est déroulée sur une semaine du temps ordinaire. Les paroissiens ont alors particulièrement aimé les temps fraternels, pendant la cuisine par exemple. Ils ont pu trouver pleinement leur place de missionnaires en accueillant les étudiants, en organisant des soirées de quartier, en participant aux visites à domicile…

La particularité de cette mission 2015, c’est qu’elle s’est déroulée pendant la semaine sainte. La mission visait à plonger pleinement dans le mystère pascal grâce à la beauté de la liturgie, à relancer les visites à domicile et à fédérer la paroisse. La présence de l’ESM a permis de mobiliser et d’entraîner de nombreuses personnes dans la mission. La paroisse désirait agir différemment cette fois en impliquant les jeunes rennais dans l’organisation (jeunes de la Communauté, du groupe de prière, des foyers). En définitive, notre projet paroissial de fédérer les personnes entre elles a plutôt bien marché ! C’est une joie de voir que la paroisse devient un lieu de vie, il y a des choses imprévisibles, des gens de tout horizons qui passent… C’est étonnant mais pas impossible ! » 

Témoignage de Clotilde et Pierre, responsables jeunes de la mission sur Rennes :

« Pour nous, dès la préparation du Triduum, nous avons été bluffés par les jeunes, de voir le potentiel qu’il y avait à Rennes ! Ce qui était super pendant ce Triduum c’est de pouvoir plonger ENSEMBLE, avec le Christ dans sa passion jusqu’à la joie de sa résurrection ! Joie de découvrir chacun sous un jour nouveau (partages, témoignages, services, évangélisation, responsabilités…). Notamment au travers de la soirée crêpes -qui a lancé la mission- où nous étions invités à partager deux par deux notre témoignage de foi : énorme ! L’accueil de l’ESM a été un excellent prétexte pour tester de nouvelles formes d’évangélisation, bref : super mission, merci Seigneur ! Joie de voir la disponibilité des jeunes : une fois qu’ils sont lancés, on ne les arrête plus ! »

Fioretti

Cécile, responsable de la mission pour l’ESM : « Lors d’un dîner de quartier, j’étais chez un paroissien qui avait invité des collègues de travail (il était leur patron). J’ai été vraiment touchée par son audace : il leur a parlé des sessions à Paray-le-Monial, nous avons fait une louange… C’était incroyable ! »

Marie Liesse, étudiante à l’ESM : « J’ai été particulièrement touchée par les temps dans les écoles primaires. Nous leur avons parlé de Pâques et du chemin de croix : ils buvaient nos paroles et posaient beaucoup de questions. Nous avons fini par vivre un chemin de croix le Vendredi Saint. C’était très beau. »

Louis, Marc et Guillaume : « Nous avons été marqués par le temps d’évangélisation du Vendredi Saint. Nous étions environ 50 jeunes à partir de la paroisse pour rejoindre à pied le centre de Rennes, en portant la Croix. Les passants étaient très interpellés, cela a permis de nombreuses discussions. Nous avons rejoint alors la place Sainte-Anne dans le centre historique, et devant les terrasses des nombreuses crêperies nous avons aussi eu de très beaux échanges »

L’équipe du flashmob : « Le dimanche de Pâques, après la grande chasse aux œufs, nous sommes partis à la gare de Rennes, sous un grand soleil, pour un grand lâcher de ballons avec les familles et les enfants, et nous avons organisé une chorégraphie géante (flashmob) sur l’air entrainant de « God’s not dead, he is surely alive ». Un beau spectacle sous les yeux des voyageurs et des policiers bienveillants, et une nouvelle occasion de belles rencontres. Le camping-car missionnaire s’est révélé bien utile pour le transport des ballons gonflés à l’hélium et sur lesquels nous avions attachés de messages personnalisés plastifiés pour annoncer la joie de Pâques ! »