Passage de relai aux Alagados

Après 6 années en mission auprès de la paroisse des Alagados, le Père Étienne Kern cède sa place au Père Thomas Guist’hau. L’un et l’autre cohabitent pour quelques mois, le temps de former le nouveau curé à la culture et aux spécificités de cette paroisse construite spécialement pour la visite du Pape Jean-Paul II en 1980.

Depuis 2011, le Père Etienne Kern est curé de la paroisse Notre Dame des Alagados au Brésil. Il a accompagné de nombreux projets dans cette paroisse située au sein de la favela (bidonville) des Alagados. Rappelé par le Cardinal André Vingt-Trois, le curé organise actuellement la transition avec son successeur, le Père Thomas Guist’hau. Ce dernier est actuellement en formation à Brasilia sous l’égide de la conférence épiscopale brésilienne, avant que le Père Kern lui passe le relai.

Documentaire

Le P. Guist’hau et le P. Kern

Dans un Brésil ou le fossé entre riches et pauvres est profond, les favelas de Salvador abriteraient 70% des habitants de la ville. La paroisse Notre Dame des Alagados (Nossa Senhora Dos Alagados) affronte depuis longtemps trafics, violence, prostitution, familles déchirées et montée des sectes et y assurer une présence catholique était indispensable. Pour cela, en plus d’une équipe de prêtres de l’Emmanuel, une mission Fidesco y perdure depuis de nombreuses années, et une école d’évangélisation, l’ESM Salvador de Bahia s’y est montée récemment.

La paroisse des pauvres

La paroisse des Alagados, mot portugais qui signifie “marécages”, a mis en place plusieurs programmes qui étaient lancés auparavant, notamment sous la responsabilité du curé de la paroisse. L’association “Jean de Dieu”, “Être enfant aux Alagados” qui donne des cours de soutien scolaire, “Rêve de Maman” qui s’occupe des femmes enceintes seules, “Procapaz” qui donne des formation professionnalisantes aux femmes seules et d’autres encore sont de ces initiatives qui manifestent le soucis de la paroisse d’être avec les pauvres.

La ville ou est la favela, Salvador de Bahia, est située au milieu de l’immense côte Atlantique du Brésil et prend place dans la Bahia de Todos os Santos (Baie de tous les saints). Première capitale du Brésil, jusqu’en 1763, elle comporte plusieurs sites touristiques dont un quartier classé par l’UNESCO au patrimoine mondial de l’Humanité, et de belles plages. Surnommée “la Rome noire”, Salvador est également le lieu du plus grand carnaval de rue du monde.

Histoire du quartier

 

Suivez les nouvelles du Père Thomas Guist’hau sur le blog Les amis des Alagados


Le blog du Père Etienne Kern – Nouvelles des Alagados

La communauté de l’Emmanuel au Brésil

Le premier Forum des Jeunes au Brésil


Le Pape Jean-Paul II aux Alagados

Un peu moins de 2 ans après son élection, le Pape Jean-Paul II vient en visite pastorale au Brésil. Du 30 juin au 12 juillet 1980, il fera une grande tournée passant par Brasilia, Belo Horizonte, Rio de Janeiro, Sao Paolo, Aparecida, Porto Alegre, Curitiba, Salvador de Bahia, Recife, Belém, Fortaleza puis Amazonie, puis Manaus. A cette époque, l’Amérique du Sud très inégalitaire, est confrontée à la théologie de la libération, synthèse entre la révolution marxiste et le christianisme. Son désir est de rencontrer les pauvres. La paroisse Notre-Dame des Alagados est donc construite en 1980, en quelques mois pour sa visite. Jean-Paul II la  bénit lui-même le 7 juillet 1980. Elle sera d’ailleurs la première église au monde à s’appeler Saint-Jean Paul II le 27 avril 2014, jour même de la canonisation du saint Pape.

Articles récents

Une route de l’Emmanuel pour les JMJ de Panama

Les JMJ de Panama sont déjà l’an prochain ! Au Costa Rica, la Communauté de l’Emmanuel prépare un forum original ...

Reportage : Diane et Louis, volontaires Fidesco à Santiago du Chili

Une aventure familiale de 2 ans au Chili ! Alors que le Pape François est en visite au Chili et au ...

Isabelle « Dieu me parle à travers les personnes étrangères qu’il met sur ma route »

Isabelle vit depuis neuf ans avec sa famille par choix en Seine-Saint-Denis et est bénévole à l’ACAT[1] pour accompagner les ...

Migrations : apprendre à scruter les signes des temps

Une tribune signée par Louis-Etienne de Labarthe, Laurence de Louvencourt, Jean-Luc Moens et Stanislas Jozan Pourquoi publier un numéro d’Il ...

Migrations, le regard de l’Église

Extrait du Il est Vivant n°338 : Accueil des migrants – Laissons nous déplacer Comment l’Église parle-t-elle des flux migratoires ...

Où es-tu quand je souffre ? – Week-end médecins 2018

La 10è édition du Rassemblement des médecins, chirurgiens et étudiants en médecine aura lieu du 16 au 18 mars prochains. Une ...

FAIRE UN DON DONNER