Journée mondiale de prière pour les vocations

Prêtres de l'Emmanuel © Communauté de l'Emmanuel 2013

Le 11 mai est la journée mondiale de prière pour les vocations. A cette occasion, prions pour le Festival de la Vocation sacerdotale qui a lieu à la Maison Saint Joseph de Namur du jeudi 29 mai à 18h au dimanche 1er juin à 14h. Unis à toute l’Eglise, prions ensemble pour toutes les vocations. Nous pouvons nous y associer, par exemple, via la nouvelle plateforme de prière Hozana lancée par le site internet Aleteia et par Marie de Nazareth.

Voici un extrait du message du pape François à l’occasion de cette journée mondiale :

Jésus parcourait toutes les villes et tous les villages… Voyant les foules, Jésus fut saisi de compassion envers elles parce qu’elles étaient désemparées et abattues comme des brebis sans berger. Alors il dit à ses disciples : “La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le Maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson” » (Mt 9, 35-38). Ces paroles nous surprennent, car nous savons tous qu’il faut d’abord labourer, semer et cultiver pour pouvoir ensuite, le moment venu, moissonner une récolte abondante. Jésus affirme en revanche que « la moisson est abondante ». Mais qui a travaillé pour que le résultat soit tel ? Il n’y a qu’une seule réponse : Dieu.

Hozana - journée mondiale pour les vocations © Communauté de l'Emmanuel 2014

Évidemment, le champ dont parle Jésus est l’humanité, c’est nous. Et l’action efficace qui est à l’origine du « beaucoup de fruit » est la grâce de Dieu, la communion avec lui (cf. Jn 15, 5). La prière que Jésus sollicite de l’Église concerne donc la demande d’accroître le nombre de ceux qui sont au service de son Royaume. Saint Paul, qui a été l’un de ces “collaborateurs de Dieu”, s’est prodigué inlassablement pour la cause de l’Évangile et de l’Église. Avec la conscience de celui qui a personnellement expérimenté à quel point la volonté salvifique de Dieu est insondable, et l’initiative de la grâce est à l’origine de toute vocation, l’apôtre rappelle aux chrétiens de Corinthe : « Vous êtes le champ de Dieu » (1 Co 3, 9).

C’est pourquoi naît tout d’abord dans notre cœur l’étonnement pour une moisson abondante que Dieu seul peut accorder ; ensuite la gratitude pour un amour qui nous précède toujours ; enfin, l’adoration pour l’œuvre qu’il a accomplie, qui demande notre libre adhésion pour agir avec lui et pour lui.

 

Articles récents

70 ans des apparitions de l’Ile-Bouchard

Le 8 décembre 2017 marque l’anniversaire de 70 ans de la première apparition de la Vierge Marie à L’Île-Bouchard. Le ...

“C’est devenu notre mot de passe dans le doute”

François-Xavier et Yvonne Solange Ngarambe sont rwandais, membres de la Communauté de l’Emmanuel. Ils témoignent avec leur fils aîné Emmanuel ...

Comment ne pas louper l’Avent ?

Noël approche… Comment ne pas louper l’Avent ? Les prêtres de l’Emmanuel nous donnent leurs trucs pour se préparer à ...

Hermann Glettler ordonné évêque en Autriche. “Allez, guérissez et proclamez !”

Plus de 7 000 personnes étaient à l’ordination épiscopale d’Hermann Glettler au gymnase d’Innsbruck en Autriche le 2 décembre 2017. ...

Bien vivre l’attente de l’Avent : des chants et explications liturgiques ♪

Une playlist pour bien vivre l’Avent ! Le temps de l’Avent est-il la salle d’attente de Noël ? Vous trouverez ...

Réjouis-toi, Comblée de grâce – Genèse d’un chant

A l’occasion de la prochaine fête de l’Immaculée Conception, penchons nous sur le chant Réjouis-toi, Comblée de grâce. Eclairages du Père ...

FAIRE UN DON DONNER