Jésus en spectacle vivant !

Jésus, une fresque musicale sur le Christ commence le 17 octobre 2017 en France. C’est le premier spectacle auquel Saje Distributions prend part. Éclairages d’Hubert de Torcy qui a suivi le projet.

Pourquoi soutenir ce spectacle ? Est-ce que Saje se lance dans le spectacle vivant ?

Au fil du temps, Saje a développé une certaine expertise pour aider à faire connaître des produits culturels d’inspiration chrétienne auprès des publics chrétiens. Cette expertise intéresse bon nombre de distributeurs de films comme Sony Pictures, Metropolitan ou SND avec qui nous avons eu l’occasion de travailler ces derniers mois. Le producteur du spectacle musical JÉSUS nous a contacté pour les mêmes raisons. Pour nous, ce sont des opportunités formidables car en général, ces producteurs et ces distributeurs nous convoquent sur des produits de très grande qualité, susceptibles de toucher un très large public (je pense à LA RÉSURRECTION DU CHRIST, TU NE TUERAS POINT, LA CONFESSION, mais aussi au spectacle JÉSUS ou au dessin animé L’ÉTOILE DE NOËL que nous sortons avec Sony Pictures à Noël). Contribuer à faire le succès de ces films et spectacles, c’est faire œuvre d’évangélisation populaire.

Quelle est l’implication de Saje dans ce spectacle ?

Nous sommes chargés des relations presse avec les médias chrétiens et de l’animation des réseaux chrétiens. Nous avons par exemple envoyé des tracts et des affiches à l’ensemble des paroisses, des églises protestantes évangéliques et des établissement scolaires catholiques en région parisienne. Et notre présence aux côtés de la production nous a aussi donné l’occasion de proposer quelques légères corrections sur les textes pour que ces derniers respectent jusqu’au bout l’esprit et la lettre des Évangiles.

Quelles en sont les qualités artistiques ?

Un spectacle musical comme celui-là convoque tous les arts ou presque, aux meilleurs standards de qualité : le chant, la musique, la comédie, les décors, les costumes, les danses. C’est un spectacle complet vraiment fascinant.

Est-ce une œuvre d’évangélisation ? Qui est la cible de ce spectacle ?

Ce n’était sans doute pas le projet de départ de ses auteurs. Mais malgré eux peut-être, je pense qu’on peut dire que c’est vraiment un spectacle d’évangélisation. Tout simplement parce qu’il est fidèle aux Écritures et qu’il permet à un très large public d’être mis en contact avec le Kérygme (le contenu essentiel de la foi en Jésus-Christ), de faire une expérience de Dieu. Le spectacle est tout public. C’est toute la force et la puissance d’un spectacle écrit par des personnes qui ne sont pas des piliers de sacristie. Elle raconte cette histoire dans un langage que tout le monde peut comprendre. A nous de nous mobiliser pour que ceux qui ne partagent pas notre foi puissent découvrir les racines de notre civilisation. Nos amis évangéliques par exemple se mobilisent pour proposer une « billetterie solidaire » qui permettra à des jeunes issus de banlieues défavorisés d’assister au spectacle.

Si tu devais ne garder qu’une scène dans le spectacle ?

Question difficile car tout est si beau et si ajusté. Les principaux interprètes (Jésus, Marie et Marie-Madeleine) sont vraiment bons. Mais sans doute que l’un des moments les plus émouvants reste le chemin de croix à travers la foule.

 

La Cène de Nicolas Poussin, une inspiration du metteur en scène

Extraits du spectacle

Survivre à soi-même

Un nouveau commencement

Mon Père

Le casting du spectacle

Mike Massy (Jésus), Anne Sila (Marie), Clément Verzi (Judas), Gregory Deck (Jean), Crys Namour (Marie-Madeleine), Olivier Blackstone (Pierre) et Solal (Ponce Pilate).

Un tour dans les coulisses du spectacle avec KTO

Articles récents

Une route de l’Emmanuel pour les JMJ de Panama

Les JMJ de Panama sont déjà l’an prochain ! Au Costa Rica, la Communauté de l’Emmanuel prépare un forum original ...

Reportage : Diane et Louis, volontaires Fidesco à Santiago du Chili

Une aventure familiale de 2 ans au Chili ! Alors que le Pape François est en visite au Chili et au ...

Isabelle « Dieu me parle à travers les personnes étrangères qu’il met sur ma route »

Isabelle vit depuis neuf ans avec sa famille par choix en Seine-Saint-Denis et est bénévole à l’ACAT[1] pour accompagner les ...

Migrations : apprendre à scruter les signes des temps

Une tribune signée par Louis-Etienne de Labarthe, Laurence de Louvencourt, Jean-Luc Moens et Stanislas Jozan Pourquoi publier un numéro d’Il ...

Migrations, le regard de l’Église

Extrait du Il est Vivant n°338 : Accueil des migrants – Laissons nous déplacer Comment l’Église parle-t-elle des flux migratoires ...

Où es-tu quand je souffre ? – Week-end médecins 2018

La 10è édition du Rassemblement des médecins, chirurgiens et étudiants en médecine aura lieu du 16 au 18 mars prochains. Une ...

FAIRE UN DON DONNER