JMJ : 4e rencontre de la Mercy Team

4eme rencontre de la Mercy team

La 4ème rencontre de la Mercy Team – l’équipe de la Miséricorde – des volontaires, membres de la Communauté de l’Emmanuel, au service des JMJ s’est déroulée du 30 avril au 1er mai à Cracovie. 70 jeunes venant de divers pays et continents se sont retrouvés dans la ville polonaise qui accueillera les JMJ en juillet prochain. Ces journées de préparation étaient denses, alternant groupes de travail en services mais aussi temps de prière, temps fraternels, évangélisation à Nowa Huta, visite et découverte de Cracovie – et de sa gastronomie ! – et des lieux par lesquels passeront les jeunes pèlerins : Auschwitz, Birkenau, mais aussi le Sanctuaire de la Divine Miséricorde, lieu où le Christ apparut à Sœur Faustine. Une nuit d’adoration a permis de confier ces moments forts et tous les futurs pèlerins devant le Seigneur.

Quelques fioretti

« Je suis ici grâce au Forum ‘Rio à Czestochowa’ ! »

J’ai rencontré la Communauté de l’Emmanuel à un moment où je perdais la Foi. J’avais prévu comme « par hasard », un voyage en Pologne et, en surfant sur internet, je suis tombé sur le Forum « Rio à Czestochowa (2013) ». J’ai dit à un ami que ça pourrait me faire du bien car je cherchais à cette époque, un sens dans ma vie. Ce Forum m’a montré que notre Eglise est jeune et vivante et qu’elle s’occupe de moi. Cette semaine-là, j’ai découvert que la fraternité, la foi, la joie et l’amour sont des choses qui sont encore actuelles et réelles de nos jours. J’ai hâte de vivre et de servir, à mon tour les JMJ en Pologne, ce sera un moment pour faire grandir ma foi et pour la vivre dans la joie ! Francisco-Heraldo (Brésil)

« J’ai eu le désir de vouloir donner en retour ce que j’ai reçu ! »

Je vis au Texas et suis d’origine rwandaise, où ma famille a rencontré la Communauté de l’Emmanuel. J’ai participé pour la première fois aux JMJ à Rio de Janeiro au Brésil en 2013 avec l’Emmanuel. Pendant les rencontres, j’ai vécu la joie profonde d’être en communion avec mes frères et sœurs de tous les coins du monde et j’ai vraiment compris le sens du mot catholique = “universel”. J’ai eu le désir de vouloir donner en retour ce que j’ai reçu ! En lisant la lettre d’information de la Communauté, j’ai trouvé exactement ce que je cherchais, la Mercy Team et j’ai senti un appel profond de dire « oui » à cette mission. Malgré la distance, le Seigneur m’a donné la possibilité d’être présente à cette dernière rencontre des volontaires, à Cracovie. J’ai ressenti la même joie fraternelle que celle vécue au Brésil. Je me sens ravivée par l’Esprit Saint et prête à répandre la joie et de la miséricorde de notre Seigneur. Nancy (USA/Rwanda)

« J’ai appris à dire ‘oui’ à Dieu »

Ce week-end à Cracovie est comme un avant-goût de ce qui va se passer en juillet lors des JMJ. Personnellement, chaque rencontre de ce week-end m’a inspiré de servir les autres toujours plus et de glorifier Dieu dans le service. L’expérience m’a montré à quel point l’amour peut être donné aux autres même en faisant des gestes simples (par exemple un sourire) et combien cette simplicité peut apporter de chaleur dans le cœur de quelqu’un. C’est grâce à la messe et à la prière quotidienne que je peux grandir en cet amour. À la fin du week-end, j’ai appris à dire « oui » à Dieu plus souvent et à lui permettre de travailler dans ma vie, de connaître, d’aimer et de le servir plus à travers mes frères et sœurs en Christ. Shiela (Angleterre/Philippines)

« Il y a toujours de l’espérance, même dans un lieu de souffrance »

Je suis Polonais et la visite d’Auschwitz a été vraiment marquante pour moi. C’était la première fois que je voyais ce lieu où tant de gens ont souffert. La première question qui m’est venue c’était : comment cela a-t-il pu arriver ? Parfois, la présence du mal est si forte, qu’il est parfois difficile de ne pas céder. Mais il y a toujours de l’espérance, même dans un lieu de souffrance. Saint Maximilien Kolbe nous a donné un exemple de sainteté. Il ne pouvait pas savoir que son sacrifice ne serait pas vain. Il a décidé de donner sa vie pour une autre personne qu’il ne connaissait pas. La vie peut jaillir, malgré la mort, un peu comme la Croix. C’est ainsi que je peux dire qu’on peut trouver Dieu dans un tel endroit aussi terrible qu’Auschwitz. Michał (Pologne)

Articles récents

70 ans des apparitions de l’Ile-Bouchard

Le 8 décembre 2017 marque l’anniversaire de 70 ans de la première apparition de la Vierge Marie à L’Île-Bouchard. Le ...

“C’est devenu notre mot de passe dans le doute”

François-Xavier et Yvonne Solange Ngarambe sont rwandais, membres de la Communauté de l’Emmanuel. Ils témoignent avec leur fils aîné Emmanuel ...

Comment ne pas louper l’Avent ?

Noël approche… Comment ne pas louper l’Avent ? Les prêtres de l’Emmanuel nous donnent leurs trucs pour se préparer à ...

Hermann Glettler ordonné évêque en Autriche. “Allez, guérissez et proclamez !”

Plus de 7 000 personnes étaient à l’ordination épiscopale d’Hermann Glettler au gymnase d’Innsbruck en Autriche le 2 décembre 2017. ...

Bien vivre l’attente de l’Avent : des chants et explications liturgiques ♪

Une playlist pour bien vivre l’Avent ! Le temps de l’Avent est-il la salle d’attente de Noël ? Vous trouverez ...

Réjouis-toi, Comblée de grâce – Genèse d’un chant

A l’occasion de la prochaine fête de l’Immaculée Conception, penchons nous sur le chant Réjouis-toi, Comblée de grâce. Eclairages du Père ...

FAIRE UN DON DONNER