Ile Maurice, Bénin – nouvelles de la communauté

Quelques témoignages de ce qu’ont vécu des membres de l’Emmanuel ces derniers temps.

A Maurice, la Communauté de l’Emmanuel souffle ses 5 bougies

5 ans, c’est l’âge des premiers apprentissages sérieux à l’école, c’est l’âge où on ne lâche pas son doudou mais on commence à se débrouiller seul, même si ce n’est pas tout à fait au point… Notre Communauté de l’Emmanuel mauricienne n’échappe pas à la règle !

Février 2015, nous vous avions annoncé la naissance de l’Emmanuel à Maurice et fait découvrir ses tout premiers pas….

Mars 2018, trois ans après ces premières nouvelles, nous vous dévoilons la suite….

Pour ne pas vous submerger par l’énumération d’une multitude de grandes joies, parfois doublées de petits moments difficiles – comme c’est toujours le cas chez un enfant qui grandit – nous avons choisi de vous partager uniquement quelques belles grâces vécues sur notre petite île du bout du monde.

Ce fut d’abord l’arrivée de notre frère prêtre Bernard Peter, premier prêtre ordonné dans la Communauté de l’Emmanuel et déjà venu à Maurice en 1981/82 passer une année comme vicaire à la paroisse Ste Thérèse de Curepipe. Depuis son arrivée ici, il œuvre à la paroisse du Sacré-Cœur. Mais quelle grâce d’accueillir un frère prêtre dont le 1/3 du temps est consacré à notre Communauté ! Plus besoin de courir à la recherche d’une messe pendant nos week-ends communautaires, de désespérer pour organiser une Adoration ou de trouver un prêtre disponible pour parler aux enfants et aux jeunes plus nombreux que les adultes ! Merci Bernard et merci à tous à nos frères prêtres qui désirent aller aux « périphéries » : ils ne se doutent peut-être pas assez combien ils sont d’un secours « vital » quand on est si isolé de tout !

Autre grâce : le parcours effusion de l’Esprit. Tous nos frères et sœurs se sont formés et ont reçu l’effusion de l’Esprit – étape fondatrice de la Communauté dès les origines – et ils ont reçu de réels charismes… mais qu’il faut apprendre à gérer. C’est visible, le Seigneur est à l’œuvre ! A tel point que le Curé de la paroisse de Moka a demandé à la Communauté de venir prier pour ses 60 jeunes d’Alpha pendant leur week-end sur l’Esprit Saint. Quelle soirée ! Tous ces jeunes répartis par groupes et nos frères et sœurs en train de prier l’Esprit Saint pour chacun! Que de merveilles le Seigneur a faites !

Et puis nous avons eu des visites…. Des frères de France qui venaient nous soutenir mais aussi nous former. Nous sommes à l’autre bout du globe et beaucoup de nos nouveaux frères et sœurs mauriciens n’avaient jamais entendu parler de la Communauté de l’Emmanuel et ne connaissaient même pas les chants ! Tout est à faire naître, toutes les grâces de l’Emmanuel sont à faire découvrir, à développer, enraciner….

Et nous avons bien profité de ces « formateurs-visiteurs » pour élargir la tente, renforcer les piquets, étendre les cordages… Merci à chacun d’eux !

Nous avons accueilli plusieurs prêtres venus se reposer tout en faisant une très bonne action : ils nous « prêchaient » un week-end communautaire d’approfondissement et voyaient les frères et sœurs mauriciens. Grand cadeau pour nous qui nous sentons parfois isolés sur notre caillou de l’Océan Indien.

Nous avons reçu Béatrice et Yves Dufour pour une retraite pour « femmes » et pour plusieurs conférences en paroisses : les églises étaient pleines !

Alain Dumont, dans la foulée, a fait un aller-retour éclair en octobre 2017 (sans ménager sa fatigue!!) pour prêcher la retraite pour « hommes » : une très grande réussite dans une île où les femmes sont plus souvent à l’église que les hommes !

Nous venons également de lancer un Cycle « Amour & Vérité » pour tous nos couples avec le soutien d’animateurs qui nous viennent de France pour les trois week-ends du cycle. Là aussi les merveilles sont visibles !

Merci Seigneur, merci chers frères et sœurs ! Les cœurs s’ouvrent, même les plus éloignés, par ces « visitations » de France qui touchent énormément les Mauriciens !

Et maintenant, en marche vers « l’âge de raison »….

Pour célébrer nos 5 bougies, le 1er vendredi de ce mois de mars, le Cardinal Maurice Piat est venu présider la messe d’action de grâces. Malgré l’heure tardive, il a pris ensuite le temps de parler à chacun pour nous encourager. Il compte sur la Communauté pour produire « beaucoup de fruits et un fruit qui demeure »… mais nous sommes encore bien faibles devant l’immensité de la moisson !

Alors prions le Seigneur – par l’intercession de Pierre Goursat (25 mars) – d’envoyer de nouveaux ouvriers, Mauriciens ou non, à sa moisson….

On ne doute de rien, mais Sainte Thérèse de Lisieux n’osait-elle pas dire : « je veux tout » ? Joignez-vous tous à notre prière fervente car « rien n’est impossible à Dieu », la présence d’une si belle Communauté de l’Emmanuel à Maurice (35 frères et sœurs et une quarantaine d’enfants et de jeunes) le prouve déjà !

Les jeunes du Bénin en mission

Samedi 3 mars 2018, le service jeune de la Communauté de l’Emmanuel au Bénin a organisé une « journée mission jeune » à Ouidah.

Les jeunes ont visité le cimetière St Gall, la léproserie, l’école Jeunesse bonheur et la plage.